Edito

Didier Robert et René Paul Victoria enterrent la retraite à 60 ans

Témoignages.re / 17 septembre 2010

Mardi soir, l’Assemblée nationale a voté la réforme de la retraite dans un climat survolté, car le président de séance a décidé de couper la parole à plus d’une centaine de députés qui s’étaient inscrits pour intervenir. Ce passage en force montre l’arbitraire du pouvoir UMP ainsi que l’expression de ses peurs du débat démocratique. Ce fut un jour de trahison des Français par l’UMP.
Les textes ont été approuvés par 329 voix de la majorité présidentielle, parmi lesquelles on trouve les 2 députés UMP de La Réunion : Didier Robert et René Paul Victoria. Ils porteront longtemps les stigmates de la trahison de la population réunionnaise. Face aux intérêts des électeurs qui les ont élus, ils ont préféré marquer leur allégeance aux démolisseurs UMP. Ils auraient pu agir autrement.
En effet, 7 députés de la majorité ont eu le courage de s’abstenir. Il s’agit de François Goulard, Jacques Le Guen, Jean Pierre Grand, Marie Anne Montchamp, Marc Bernier, Jean Hubert Chalag et André Wojchechowsky. Ces élus ont même annoncé leur souhait de se construire un groupe spécifique, ce qui constitue une brèche dans la cohésion de la majorité gouvernementale.
On trouve 233 opposants au texte, essentiellement, les élus issus de la gauche ainsi que Bayrou et Dupont Agnan. Les députés Huguette Bello, Jean-Claude Fruteau et Patrick Lebreton ont fait honneur à La Réunion en votant contre cette réforme indigne.
Maintenant, la pression continue le 23 septembre pour tenter de faire reculer la majorité actuelle du Sénat. Le vote de nos 3 sénateurs Réunionnais sera très suivi pour ne pas reproduire la nuit de trahison vécue à l’Assemblée nationale où Didier Robert et René Paul Victoria ont enterré la retraite à 60 ans.

J.B.


Kanalreunion.com