Edito

Didier Robert ment sur la route du littoral
Tout comme il a menti sur la rocade du Tampon

J.B. / 6 décembre 2011

Dans l’éditorial d’hier, il était impossible d’écrire plus sur le fonctionnement de cet homme qui vend des illusions à la population en usant du mensonge, sans scrupule. Il n’aurait jamais pu y arriver s’il n’avait pas à son service des médias qu’il nourrit d’imageries convenues, alors que ces derniers se prétendent « contre-pouvoir ».

Prenons un exemple connu et très simple pour comprendre comment le mensonge est érigé en art pour vendre des illusions. Et, vous avez des gens sérieux pour applaudir.

Le centre du Tampon est asphyxié par l’embouteillage, depuis 15 ans. La municipalité cherche une solution. Elle définit un tracé de contournement de la ville par le sud. La proposition est adoptée à l’unanimité. Didier Robert est premier adjoint.

Une enquête d’utilité publique (DUP) est lancée et l’arrêté du Préfet est pris en 1998. La municipalité trouve le financement auprès de la Région pour un montant de 98 millions d’euros.

En 2006, TAK lui donne la clef de la mairie ainsi que le trésor amassé. En mai 2007, le nouveau maître des lieux envoie à la préfecture un avis défavorable de son conseil municipal.

Bien sûr qu’il ment. La question est de savoir quand il ment. Lors de toute la procédure où il fait le mort ? Ou bien au moment où il annule tout ? Hier, nous disions que ses amis découvrent un homme « froid et déterminé » quand il s’agit du pouvoir. La preuve.

Quand il est premier adjoint, il vote tout. Quand, il est maire, il est contre. À quel moment, il a expliqué à la population ce revirement spectaculaire ? Il y a bien un moment où le mensonge est constitué ? Pour supprimer le tram-train, il a vendu une illusion : la Région n’avait pas d’argent. Mais, là, le budget était en place. Les travaux devaient commencer. Il réussit si bien dans l’art du mensonge et des illusions que nous oublions que cette décision date maintenant de juillet 2007. Il montre qu’il n’a rien à foutre des gens coincés dans l’embouteillage au Tampon. Et vous avez encore des gens pour croire que sa préoccupation c’est l’embouteillage sur la route du littoral. L’État avait validé un projet qui était prêt. Il le fout en l’air. Mais il lui faut une illusion, il va vendre une 6 voies. La suppression du tram-train et de la Rocade n’a pas assez servi de leçon ?

J.B.


Kanalreunion.com