Edito

Didier Robert pose un galet

J.B. / 1er septembre 2015

La seule parade des amis de Didier Robert est de déclarer que la Région Réunion n’est pas donneur d’ordre dans la fourniture de roches massives pour la construction de la NRL. Pour eux, la responsabilité en incombe aux entreprises attributaires du marché de la construction. Elles se pourvoient là où c’est possible, quitte à importer si nécessaire. Mais cela fait tellement scandale que le Président de Région se sent le besoin d’intervenir dans le débat. Les contradictions s’accumulent.

Le 13 novembre 2014, au cours d’un point presse de l’Alliance, Paul Vergès annonce que les roches qui seront importées de Madagascar se négocient à 6 euros la tonne. Or, le chiffre de 250 000 tonnes a été évoqué. Comme quoi, les gros sous aussi sont massifs que les roches.

Le 20 mai 2015, la Région Réunion est obligée d’organiser un pare-feu médiatique. Le vice-président en charge de la Route a déclaré qu’il ne sera pas utile d’importer des roches de Madagascar. En passant, il fustigeait le recours déposé contre la carrière de Bois Blanc. On le sentait un peu déçu. Car, la veille son président avait tranché le débat : « pas question d’importer des roches de Madagascar », disait-il. Cette affirmation sonnait le glas des opérateurs qui s’étaient installés sur le chemin des gros sous. Les langues se déliaient et les plus gros criaient très forts, montraient les muscles, ont fait des points presse, terrorisaient les petits transporteurs.

Cette fois, c’est la GTOI, un poids lourd du groupement qui a remporté le marché de la construction de la route, qui communique qu’une cargaison de 100 000 tonnes est prête, à Madagascar. Ce qui est confirmé du côté des filiales malgaches.

L’Alliance est très remontée et publie un extrait du rapport du Conseil National sur l’Environnement comme quoi l’importation de roche doit être prohibée. Au-delà des aspects environnementaux, nous sommes bien devant un scandale multiforme et massif qui contredit les déclarations du président de Région : « pas question d’importer des roches de Madagascar ». Le Président de Région gagnerait en sérieux en stoppant d’urgence l’importation de ces roches.


Kanalreunion.com