Edito

Du bon travail communiste

Témoignages.re / 7 mai 2012

C’est un véritable raz-de-marée que La Réunion a vécu hier. À plus de 71%, les Réunionnais ont plébiscité le changement. C’est un résultat déjà formidable. Mais ce n’est pas tout. Car dans toutes les communes dirigées par un maire PCR, François Hollande obtient un score au-dessus de cette moyenne. C’est au Port que le nouveau président de la République réalise son plus fort pourcentage : 81,5%.

C’est bien la confirmation du rôle décisif du Parti communiste réunionnais dans ce résultat. En décidant de s’engager dans la désignation du candidat soutenu par le PS, le PCR avait décidé de soutenir François Hollande parce que ce dernier avait donné son accord sur l’essentiel des propositions présentées par le PCR. Résultat : François Hollande est arrivé en tête à La Réunion et en France.

Pour la présidentielle, le PCR a renouvelé sa démarche : demander à tous les candidats des forces de progrès de se positionner sur les propositions validées par la conférence extraordinaire du 19 février. François Hollande et Jean-Luc Mélenchon ont donné leur accord écrit. Sur cette base, le PCR a décidé de s’engager aux côtés de François Hollande, tout en indiquant que les voix se portant sur Jean-Luc Mélenchon renforçaient elles aussi les propositions du PCR. Le 1er avril, François Hollande est venu devant les Réunionnais à Saint-Louis réaffirmer son engagement à soutenir le projet de développement présenté par le PCR, qui est alors devenu un contrat entre le futur président de la République et la population.

Le résultat de cet engagement clair du PCR, c’est la majorité absolue au premier tour pour François Hollande à La Réunion. Dans la campagne du second tour, le PCR a constamment réaffirmé la nécessité d’élargir encore le rassemblement, afin de battre un record de l’union des Réunionnais. Cet appel a été entendu hier, et il l’a été au-dessus de la moyenne dans les communes dirigées par un maire PCR.

L’exemple du Port est révélateur. Au premier tour, François Hollande obtient 62% des voix. Au second tour, l’union pour le changement et pour le développement a joué à plein et François Hollande a progressé de près de 20 points !
À ce moment décisif de l’Histoire de notre pays, le PCR a été à la hauteur de sa responsabilité en créant les conditions pour que la volonté du peuple puisse s’exprimer de la manière la plus claire. Le résultat d’hier est la conséquence d’une stratégie de longue haleine pour placer les préoccupations de la population au centre de la campagne présidentielle. Ce résultat, c’est du bon travail communiste.

J.B.


Kanalreunion.com