Edito

Écrans de fumée

Geoffroy Géraud-Legros / 21 août 2010

Luc Chatel, qui cumule les fonctions de ministre de l’Éducation nationale, de porte-parole du gouvernement et de chefs parmi les chefs de l’UMP, aura passé 24 heures dans notre île. Un voyage à grands frais, pour des résultats a priori sans grande envergure : une école visitée chez Lagourgue, un lycée passé en revue chez Robert-Payet, des déclarations convenues sur la « réussite » etc. À première vue, le patron des profs s’est mis à l’école de ses camarades Robert-Couapel-Sita et s’en est venu “bat’carré” aux frais de la princesse. À première vue seulement, car tout indique que son déplacement avait en réalité deux buts : donner les consignes du patron de l’UMP nationale aux tenanciers du comptoir local à l’approche des élections cantonales. Et faire assez de fumée pour dissimuler le feu qui couve sur la question de la surrémunération des fonctionnaires.

Les prétoires se sont eux aussi enflammés hier : au grand scandale des magistrats, un prévenu poursuivi pour des attouchements sous la menace d’une arme aurait refusé les services de l’avocate de permanence. Prétexte : c’est une femme, et est blanche. Cet éclat raciste à la barre a soulevé la juste colère de tout le personnel judiciaire. Celui-là même qui regardait au plafond et se contentait de hausser les épaules lorsqu’un autre prévenu pour agression sexuelle lui disait en face que les Réunionnais, c’était rien que des nègres et des putes. Résultat : deux ans fermes pour l’agresseur raciste anti-blanc, 5 mois avec sursis pour l’agresseur raciste anti-réunionnais, avec — peut-être — une révocation à la clef. Et un nouvel écran de fumée en vue, car déjà certaine presse soulève, pour soustraire l’affaire “Copy” aux regards, la question de la « discrimination envers les blancs » à La Réunion. Comme si ça marchait dans ce sens-là.

Pendant ce temps, d’autres fumées tardent à se dissiper : celles des lacrymos dispersées face à la mosquée de la rue Maréchal-Leclerc, finalement moins répandues par les flics de service que par un pouvoir d’État qui sème le racisme et la division. Afin d’enfumer les citoyens qu’il s’apprête à dépouiller de leurs derniers acquis sociaux.

G.G.-L.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bien vu Monsieur Géraud. Heureusement qu’il y a encore des gens lucides à la Réunion ; parce qu’en métropole, mi croi zot tète l’a fine bloqué ! Pas un pour réagir à l’affaire "Copy", par exemple. (Si ça s’était passé dans le 93, on les aurait peut-être entendus, mais ça se serait encore fini en bavure des CRS !) On est trop gentils. Mais à force de tirer sur une corde, elle casse...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com