Edito

Egalité réelle : rattrapage de 70 ans de retard

J.B. / 14 février 2017

JPEG - 13.7 ko

C’est aujourd’hui qu’a lieu au Sénat le vote final du projet de loi sur l’égalité réelle. Adopté à l’unanimité des deux chambres, le texte est ensuite passé par une commission paritaire afin d’aplanir les divergences entre l’Assemblée nationale et le Sénat quant à son contenu. Après le vote des députés, le passage au Sénat sera donc le point final d’un projet lancé depuis près de deux ans. Ce que le président de la République fixait comme point de départ d’une nouvelle ère pour l’outre-mer sera en réalité une loi de rattrapage.

Comme l’ont souligné les débats en première lecture au Sénat, l’accord s’est fait sur les mesures sociales inscrites dans le texte. En effet, contrairement à ce que prévoyait la loi du 19 mars 1946, l’égalité n’a pas été effective au 1er janvier 1947. Les lois sociales adoptées ensuite ont tardé à être appliquées ensuite à La Réunion, alors qu’elle devaient l’être immédiatement selon cette même loi.

En définitive, l’égalité réelle constitue donc un rattrapage de 70 ans d’errements. Cela donne une mesure du retard pris dans notre île par le dévoiement de la loi de départementalisation. Car aujourd’hui, plus personne ne peut contester l’égalité sociale. C’est ce qu’il ressort du vote unanime des groupes politiques du Parlement.

Mais l’étape du développement, qui aurait dû commencer le 1er janvier 1947, reste désormais à écrire.


Kanalreunion.com