Edito

Élections régionales : priorité à l’urgence sociale

LB / 2 février 2010

Après en avoir dit un mot dans notre édition d’hier, nous voudrions revenir sur l’émission de dimanche soir sur Télé-Réunion, au cours de laquelle Paul Vergès a pu répondre à des questions essentielles posées par Claudette Vaïtilingom. Et les réponses apportées par le président de la Région à la journaliste de RFO furent à la fois très importantes et très intéressantes.
En effet, l’idéologie dominante que nous imposent les classes dominantes veut que l’on l’on ne fasse pas trop un compte avec les injustices sociales, les inégalités et les discriminations à La Réunion et dans le monde. Eh bien, ces injustices, qui sont des sources de pauvreté et de souffrances de toutes sortes, doivent être « la préoccupation de tous », a dit Paul Vergès.

Évidemment, chaque citoyen a sa part de responsabilité à assumer face aux drames engendrées par la course au profit, mais plus on a de pouvoirs (reçus de la population ou pris de façon abusive), plus on est tenu d’apporter des solutions à ces problèmes sociaux. D’où l’importance des choix que l’on fait lorsqu’on désigne les personnes élues pour prendre des décisions à la direction des collectivités réunionnaises.
En 1998 et en 2004, les Réunionnais ont fait des choix clairs pour élire les dirigeants de la Région : ils ont soutenu les projets de l’Alliance et ils ont fait confiance aux personnes très diverses, compétentes, dévouées, unies et déterminées à réaliser ces projets. Aujourd’hui, ils voient ce qui a été fait réellement par ces élu(e)s et ils constatent ce qui a été réalisé pour mettre en place un nouveau modèle de développement.

Au moment où un nouveau mandat électoral va commencer pour diriger la Région, l’Alliance peut s’appuyer sur son bilan positif pour recevoir de nouveau la confiance de la population. Mais son président ne cesse d’attirer l’attention sur l’aggravation des problèmes qui menace La Réunion, si des mesures radicales ne sont pas prises rapidement, dans le cadre d’un partenariat institutionnel efficace et solidaire.
Voilà pourquoi, Paul Vergès a souligné dimanche soir la nécessité non seulement de réaliser au plus vite les grands projets déjà co-financés par la Région mais encore de renforcer l’union des Réunionnais pour relever les grands défis. C’est pourquoi, à ces élections régionales, l’Alliance veut accorder la priorité à l’urgence sociale.

L. B.


Kanalreunion.com