Edito

Elie Hoarau déclare : « Nout péi la bezoin d’zot »

J.B. / 23 janvier 2013

Samedi dernier, Elie Hoarau a pris la parole à l’Assemblée générale refondatrice de la Section communiste de Saint-André. Il en a profité pour lancer cet appel : « Nout péi la bezoin d’zot » . Un objectif qui n’a rien à voir avec les dérives qui consistent à utiliser le PCR et ses militants pour obtenir une mairie, puis se retourner contre le PCR !

C’est un appel à la responsabilité pour sortir La Réunion du fénoir . En même temps, c’est un véritable cri d’alarme devant la dégradation constante de la situation générale. Le message s’adresse aux communistes, certes, mais, à travers eux, à toutes les filles et fils de La Réunion. Personne ne sauvera « nout péi » si ce n’est pas nous-mêmes.

JPEG - 45.5 ko

La moitié de notre population vit sous le seuil de pauvreté. 25.000 demandes de logements sont en souffrance. Les prix continuent d’augmenter. 8.000 entreprises doivent 1,2 milliard à la Sécurité sociale et 2.000 travailleurs du BTP n’ont pas perçu leurs congés payés en 2012. 70% des jeunes de moins de 25 ans sortis du système scolaire sont au chômage. Et le pouvoir leur réclame 41 années de cotisations sociales pour avoir la retraite. C’est prendre les jeunes pour des imbéciles, car la société actuelle ne peut rien faire pour eux. Nous comptabilisons 2 fois plus de suicides que de morts sur les routes. La violence est partout.

En proclamant : « Nout péi la bezoin d’zot » , le secrétaire général du PCR réaffirme l’objectif du combat et la tâche des militants communistes. Il s’agit de se mettre au service de notre pays, La Réunion. Le PCR est un facilitateur, un accélérateur du changement et non un instrument pour obtenir un pouvoir et cumuler des indemnités en oubliant la solidarité au Parti.

Le combat est juste et digne. Soyons à notre tour dignes de nos aînés qui nous ont ouvert la voie.

J.B.


Kanalreunion.com