Edito

En ce jour de l’an, un cyclone s’est invité...

Témoignages.re / 3 janvier 2014

Désorganisation générale et désagréments en pagaille : voyages reportés, cérémonies annulées, repas de nouvel an à l’eau, populations déplacées, coupures d’eau et d’électricité... Tous les ingrédients étaient réunis pour nous rappeler que c’est la nature qui commande. Elle nous commande d’en tenir compte et nous recommande d’anticiper. Car, elle ne prévient jamais.
Aura-t-elle servi de leçon ? Pas si sûr. Pourtant ce n’était qu’une mise en bouche. Dans quelques jours, on aura tout oublié et la vie reprendra ses habitudes (vilaines ?).

Ce n’était somme toute qu’un tout modeste invité mais suffisamment alerte pour nous prévenir que la prochaine fois cela pourrait être différent. Les coups de semonces dans l’Ouest n’ont pas été inutiles. Tout le schéma d’urbanisation est à revoir pour tenir compte de la montée des eaux et de la nécessité d’élargir les zones naturelles d’épandages des eaux de pluies et de ruissellement. A Saint-Paul, la plus grande étendue d’eau douce de La Réunion a été sacrifiée sur l’autel de la démagogie et de l’inconscience, depuis 6 ans, par l’équipe municipale actuelle.

La section communiste de Saint Paul a montré dans un communiqué qu’elle prenait très au sérieux l’imminence d’une catastrophe et qu’elle préparait la population au pire, c’est à dire à l’irresponsabilité des élus actuels et passés. Depuis un demi siècle, la mairie de Saint Paul est utilisée (instrumentalisée) pour combattre le PCR au lieu de régler les problèmes réels de la population. Malgré tous les coups bas dont il est victime, le PCR montre qu’il est un parti soucieux du bien-être de la population ainsi que de la sécurité des biens, des personnes et des équipements.

Alors, faut-il se plaindre de cet invité surprise ? Quand on voit toute l’eau dont il nous a gratifiés, soyons unanimes pour le remercier d’être venu et sachons mieux l’accueillir la prochaine fois. Car, il y aura bien une prochaine fois.

J.B.


Kanalreunion.com