Edito

En Chine, le prix des médicaments baisse. Pourquoi pas ici ?

J.B. / 13 août 2014

En France, un débat a été ouvert sur la vente des médicaments. Jusque-là réservé aux officines de pharmacie, tenues par un diplômé, le courant libéral pousse le gouvernement à rendre libre la vente des médicaments pour que les supermarchés puissent en profiter. Nous sommes entrés de plain pied dans l’affairisme médical, ce qui n’a rien à voir avec les valeurs de servir en toutes circonstances, lesquelles sont sous tendues par le serment d’Hippocrate que prêtaient les médecins.

Les grands gagnants de cette offensive capitaliste, ce sont les producteurs de médicaments qui vont s’en donner à cœur joie pour considérer un malade comme un consommateur qu’ils pourront « gaver » à longueur de publicité culpabilisante. Si ce gouvernement, tenu par des socialistes, se laisse aller à accorder la licence de vente libre de médicaments, alors il y a à désespérer de ce pouvoir.

L’urgence, c’est le contrôle des prix et de la qualité des produits. Un gouvernement a toujours les moyens de le faire mais Hollande ne les utilise pas. Le gouvernement chinois vient d’expulser un couple de détectives privés, employé par la puissante multinationale GSK (GlaxoSmithKline). Les enquête ont conclu à l’utilisation de « pot de vin »pour corrompre des décisionnaires.

Voici ce que déclare une agence d’information : « Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a annoncé jeudi dans la soirée que les enquêtes de la police sur une affaire de pots de vins au sein du groupe GSK Chine avançaient avec la coopération de ce dernier. Certains hauts responsables du groupe GSK Chine auraient été de connivence avec des compagnies affiliées pour offrir d’importants pots-de-vins afin de faire monter les prix des médicaments, de doper les ventes et de chercher des profits illégaux, a indiqué un communiqué publié dimanche par le MSP. »

A La Réunion, les médicaments sont le 3e poste d’importation en dépense, derrière les carburants et les voitures.
Suite à ces vérifications, GSK a décidé de baisser ses prix en faveur des Chinois de 30%. Imaginez qu’on arrive à la même baisse en France ou à La Réunion ? Sauf à considérer qu’en Occident, le groupe est plus vertueux et pratique « le juste prix » !

J.B.


Kanalreunion.com