Edito

En janvier, va-t-on importer de la neige de France ?

J.B. / 2 août 2013

Nous sommes en hiver, à La Réunion. Il n’y a qu’à monter un peu sur les hauteurs pour constater des températures autour de 15° le jour et de moins de 10°, le soir au niveau des Plaines mais aussi en altitude. Dans les bas, la température est douce. Tout le monde se couvre la nuit, même au Port, une ville réputée chaude.

Ce climat est tout à fait correct pour travailler et avoir de meilleurs rendements. C’est aussi idéal pour faire du sport.

Il est donc aberrant, dans une telle période, de voir nos classes fermées et les administrations se vider parce que des fonctionnaires doivent rejoindre leur famille, restée chez eux, en France.

En France, justement, c’est la canicule. La température atteint 34° à Strasbourg, 37° autour de Paris, 37 à 39° dans le Vaucluse. Des informations sont diffusées quasiment en boucle pour inciter les personnes à se protéger, boire ou se rafraîchir. On s’habille légèrement et on actionne la climatisation à fond. Rien de tout cela à La Réunion, actuellement.

En France, on comprend bien que ce soit la période choisie pour mettre les gens en vacances. Les fonctionnaires, les administrations et les entreprises tournent au ralenti.

Pour n’importe quel individu, la période froide est idéale pour travailler, et dans la période chaude on se repose ou on s’évade. C’est pourquoi les grandes vacances sont calées sur la période chaude. Sauf ici, où la logique de l’assimilation culturelle a atteint les esprits aliénés jusqu’à gommer les différences climatiques.

Il ne manque plus qu’en janvier, à La Réunion, on se mette à importer de la neige, et qu’en juillet-août, on importe la canicule ! Question de singer ceux qui résident en France.

J.B.


Kanalreunion.com