Edito

Et, pourtant il cause !

Geoffroy Géraud-Legros / 4 novembre 2010

Ainsi l’entreprise Entrepôt-Médiastore, l’ancien Virgin, vient d’être mise en liquidation. Elle a 3 mois pour écouler ses stocks ; elle met à la rue une trentaine de travailleurs.

Cette information est à comparer avec une réunion du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) où l’évènement aurait été, semble-t-il, la présence de Didier Robert, présenté comme une première.

Le CESER et le CCEE sont 2 instances consultatives créées par la loi pour donner leur avis sur les décisions du Conseil régional. À l’assemblée du CESER, le président de Région s’est même permis de faire un long discours, tombant ainsi facilement dans la confusion du genre. Déjà, il tente de mettre le Conseil général sous sa tutelle, maintenant il essaye une OPA sur le CESER.
La situation aurait été comique s’il n’y avait pas la perte d’emploi pour une trentaine de salariés avec comme seule perspective le chômage. D’un côté, la perte d’emploi, de l’autre, un président de la Région qui vient déblatérer pour justifier sa politique catastrophique. À croire qu’il n’a rien de plus important à faire. Pourtant, la Région est devenue par la loi, l’instance de coordination de la politique économique.

Il aurait dû expliquer comment il compte rétablir la relance économique réunionnaise après que l’INSEE ait annoncé que La Réunion est entrée en récession. Les analystes pointent 2 responsables de cette faillite économique : la politique gouvernementale et celle de la Région Réunion. Ce qui les unit, c’est leur appartenance à l’UMP qui inspire la politique des deux instances.

Didier Robert n’a fait aucune allusion aux 30 travailleurs qui seront licenciés. Il n’a eu aucun mot de compassion vis-à-vis de ce personnel. Et, ça cause ! C’est la même chose lorsqu’il refuse d’expliquer les raisons de son vote sur la retraite à 62 ans au lieu de 60. Pas un mot non plus pour expliquer les raisons de cette fâcheuse tendance qui le pousse à utiliser l’argent des Réunionnais pour financer les carences du gouvernement, en matière de continuité territoriale ou de défiscalisation des investissements dans le photovoltaïque. Et pourtant, il cause...

J.B.


Kanalreunion.com