Edito

Etape décisive dans l’application de l’Accord de Paris : une grande victoire pour le PCR

J.B. / 5 septembre 2016

Les deux pays émettant le plus de gaz à effet de serre du monde, la Chine et les États-Unis, ont déposé samedi leurs instruments de ratification de l’Accord de Paris auprès du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, peu avant l’ouverture du sommet du G20 à Hangzhou en Chine. Avec le renfort de ces deux pays, ce sont désormais 26 pays représentant 39 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde qui ont ratifié l’accord conclu en fin d’année dernière à la COP21, conférence de Paris sur le climat. L’Accord de Paris pourra s’appliquer 30 jours après qu’au moins 55 pays représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre auront ratifié le texte adopté à Paris.

Suite à cette annonce, les deux chefs de l’État concernés se sont exprimés. Xi Jinping, président de la Chine, a déclaré que le changement climatique affectait le bien-être et l’avenir de l’humanité. Barack Obama a dit qu’il croit que l’accord de Paris sera un tournant pour notre planète, l’histoire jugera les efforts d’aujourd’hui comme décisifs.

« La Chine et les Etats-Unis ayant franchi cette étape historique, nous avons à présent 26 parties à la CCNUCC (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) et 39% des émissions mondiales de gaz à effet de serre », a déclaré Ban Ki moon.

Qualifiant ces progrès de succès majeur, le secrétaire général de l’ONU a salué le « rôle mobilisateur exceptionnel » joué par le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Barack Obama, qui ont remis samedi les instruments juridiques à Ban Ki-moon pour marquer leur volonté de relever conjointement ce défi mondial. Le secrétaire général de l’ONU a aussi appelé les autres dirigeants à accélérer le processus de ratification dans leur propre pays « afin que nous puissions traduire l’ambition de Paris en mesures transformatrices pour le climat dont le monde a besoin de toute urgence ». En effet, si la France a ratifié l’accord signé sur son territoire et sous sa présidence, ce n’est pas encore le cas de l’Union européenne.

Cela fait cette année 20 ans que le Parti communiste réunionnais fait de la lutte contre le changement climatique une de ses priorités. Cette annonce avait été faite lors d’une conférence de presse tenue par Paul Vergès et Philippe Berne. À cette époque et pendant plusieurs années, cette décision faisait l’objet de moqueries. Mais cette orientation a fini par s’imposer. La Conférence de Paris avait montré la prise de conscience générale. La ratification de l’Accord de Paris par la Chine et les États-Unis indique que la passage à l’acte est proche. Car il ne manque plus grand-chose pour que cet accord puisse s’appliquer. C’est une grande victoire pour le PCR, car cela confirme la justesse d’une ligne, ainsi que la fermeté dont il a fallu faire preuve pour la faire triompher. Il faudra alors s’y conformer, et ce sont d’autres combats qui s’annoncent car des projets tels que la route en mer dite NRL, et des décisions comme l’arrêt du chantier du tram-train s’opposent à l’Accord de Paris.

J.B.


Kanalreunion.com