Edito

Face aux travailleurs désemparés, la Députée fait de la com’

J.B. / 7 avril 2014

Pour le mois de février dernier, Pôle Emploi a annoncé plus de 169.000 demandeurs d’emploi. Cette nouvelle est tombée entre les deux tours des municipales. Manifestement, cette préoccupation numéro un des Réunionnais n’était pas celle de la plupart des candidats : aucune réaction pour dénoncer cette injustice imposée depuis des décennies à nos compatriotes.

La situation ne va pas s’améliorer avec la politique d’austérité du gouvernement et de soutien à l’ultra-libéralisme. Le cas de la SIB est suffisamment significatif de la complicité du pouvoir avec les patrons sans cœur.

Pendant des années, les travailleurs ont accepté des sacrifices pour augmenter leur productivité, et donc le profit de l’entreprise. Mais pour la direction du groupe nord-américain Colgate-Palmolive, cela n’était pas suffisant. D’après elle, les gains de productivité obtenus ailleurs dans le monde leur ont permis de présenter la conclusion suivante : mieux vaut produire en France et faire venir les produits de 10 000 kilomètres pour les vendre à La Réunion plutôt que de produire à La Réunion pour vendre sur place. L’entreprise multinationale ne perd pas d’argent.

Face à un tel cas de figure, il eut fallu rassembler d’importantes forces pour contrer le projet néfaste.

La Députée du coin a décidé d’agir de manière isolée. Elle aime les coups médiatiques. Chaque semaine, les journalistes se pressent à la séance des questions au gouvernement. La Députée a donc interpellé comme à son habitude le ministre concerné, celui du Redressement productif. Par la voix de sa collègue ministre chargée de l’économie numérique, ce dernier ne pouvait pas moins répondre qu’il allait étudier la question : « La direction annonce que l’hypothèse d’investissements productifs dans la SIB a été envisagée : je peux vous assurer que les services de l’État vont vérifier ce point important ». Et de préciser que « l’État sera très attentif aux motivations réelles qui ont conduit à cette annonce, et nous serons mobilisés pour assurer la pérennité d’une activité industrielle sur le site et l’accompagnement des salariés ». C’était le 27 novembre, la campagne des municipales allait bientôt débuter et la Députée allait briguer les suffrages pour un deuxième mandat de maire. Parole, parole...

Le résultat, c’est la fermeture vendredi avec un mois d’avance de l’usine, sans aucune reprise de production. Cette annonce a pris tout le monde de cours. Cela donne une idée du suivi fait par l’Etat, ainsi que de l’efficacité de la Députée qui a tenté un coup médiatique. Cette fermeture est intervenue au lendemain de la promotion du ministre à un rang supérieur, il est devenu le ministre de l’Economie de la 4e puissance mondiale. Quant aux patrons de Colgate Palmolive, ils vont être encore plus riches en toute impunité ce qui était leur objectif de départ dans cette affaire. Ils n’ont pas fait de com’, ils ont agi froidement.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Une satisfaction au moins : témoignages tient un sujet pour quelques jours ou semaines, cela va lui permettre de remplir ses pages. Alors, la députée fait de la com ce qui a donné 46% aux municipales et 60 % aux législatives. Alors, un seul conseil pour Ary, Henri, Gélita, Fabrice, Roland...faites de la com ! Il y a quelqu’un qu’on entend plus au fait, qui réfléchit et médite dans son coin, c’est Pierre, en définitive il a peut être tout compris, lui, de ce qui a perdu ce pauvre parti. Mais s’il en dit davantage, vous allez lui reprocher de faire de la com. Vive la langue de bois.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Justement, ne changez pas de sujet Jean, à part faire de la com’ sur le dos de travailleurs menacé de perdre leur emploi, qu’a fait Mme Bello dans cette affaire ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Mais je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez contre les faits et gestes de cette femme, le parti a perdu le port et la possession, c’est quand même terrible, vous vous rendez compte de ce que cela représente pour les anciens et même pour la mémoire de ceux qui ont bataillé pour le pcr, vous pensez qu’ils sont fiers des élucubrations d’un akouèt aujourd’hui ? Mme Bello aurait dû être notre zarboutan et vous en faites la femme à abattre, mes amis me disent que c’est un parti de vieilles radio avec des radoteurs qui vont faire fuir les jeunes. Remettez vous un peu en question !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Plus de 30 personnes ont perdu leur emploi, c’est quand même terrible, vous vous rendez compte de ce que cela représente pour ces personnes et leur famille ? vous pensez qu’ils sont fiers des élucubrations d’une bello aujourd’hui ?
    Le PCR est le parti qui soutient les travailleurs et vous en faites l’organisation à abattre, mes amis me disent que PLR est un parti de vieilles radios avec des radoteurs(es) qui vont faire fuir les jeunes. Remettez vous un peu en question !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • moi je pense que c’est Marie qui a raison, vous vous gargarisez de la défaite (dans l’honneur) de Mme Bello (dans l’honneur parce qu’elle n’a pas promis un emploi par famille aux saint-paulois) et vous êtes étrangement silencieux sur vos défaites au Port et à la Possession. Vous m’avez posé une question sur la com, je vous réponds : non Mme Bello ne faisait pas de la com quand elle a décroché un hôpital pour l’ouest quand vos amis Bénard et Sini n’ont jamais bataillé pour l’avoir, pas de com non plus de faire venir un Dash pour sauver la nature réunionnaise, non plus quand elle ouvre des places de crèches, non plus quand elle construit des écoles, non plus quand elle créé la Créole, non plus quand elle construit une station d’épuration, non plus quand elle sauve le patrimoine de Saint-Paul, ...je vous le dis aussi, c’est factuel et que vous le niez ne change rien à l’affaire, vous vous discréditez encore un peu plus pour ce qui vous reste de crédit.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com