Edito

Fidel Castro, cet humaniste

J.B. / 28 novembre 2016

JPEG - 13.7 ko

Fidel Castro est décédé. L’annonce a été faite samedi 26 novembre. A La Réunion, beaucoup de personnes n’ont pas hésité à faire le rapprochement avec Paul Vergès dont le décès a été annoncé quinze jours plus tôt. Ils ont vécu près d’un siècle. Ils consacré leur vie à leur peuple et à l’avenir du monde. Il y aurait beaucoup à dire et à écrire sur ces 2 vies.

Pour aujourd’hui, Témoignages reprend un extrait de l’interview que le Professeur Salim Lamrani, de l’Université de La Réunion, expert de Cuba, a accordé à notre confrère le Quotidien, hier.

« Question : Ils avaient peu ou prou le même âge, dirigeaient chacun un parti communiste sur une île, s’étaient rencontrés et sont morts à quelques jours d’intervalle. Au-delà de ces points communs, quel parallèle peut-on faire entre Fidel Castro et Paul Vergès et où s’arrête la comparaison ?

Salim Lamrani : Fidel Castro et Paul Vergès ont tous deux été de grands défenseurs de la dignité de leur peuple, de leur identité et de leur culture. Ils ont tous deux choisi de revendiquer le droit des humbles à une vie meilleure. Ils ont deux tous exprimé une solidarité sans failles vis-à-vis des peuples luttant pour leur émancipation. Ils ont tous deux contribué à l’édification d’une société moins injuste en défendant l’idée généreuse d’une meilleure répartition des richesses. »

La disparition de Fidel Castro a entrainé un flot de propos réactionnaires qui montrent l’incapacité de leurs auteurs à saisir la dimension historique d’évènements qui changent le monde. Pour tous ceux qui veulent avoir une vision plus juste de Fidel Castro et son œuvre, suivez les réactions de l’ancien numéro 10 Argentin, Diego Maradona. Il considère Fidel comme son père adoptif.


Kanalreunion.com