Edito

Finie la récréation...

J.B. / 25 avril 2013

C’est en substance ce qu’on peut affirmer à la lecture des conclusions conjointes des statisticiens de l’Insee (Institut National de la Statistique et des Études économiques), de l’AFD(Agence Française de Développement) et de l’IEDOM (Institut d’Émission des Départements d’Outre Mer). À la question qu’il se pose de savoir s’il s’agit d’une « crise conjoncturelle ou les limites d’un modèle de croissance », ils répondent en choeur que nous avons bien atteint les limites d’un modèle.

Les termes du communiqué sont sans équivoque : « Le retournement de conjoncture a accéléré le déclin du modèle de croissance réunionnais, basé sur une consommation dynamique et un investissement stimulé par des aides fiscales et une commande publique forte. La Réunion doit ainsi faire face aujourd’hui à une rupture de son modèle économique, qui nécessite d’identifier de nouveaux relais de croissance ».

Pour faire simple, disons que les 3 institutions ont sifflé la fin de la récréation.

En effet, à l’image des enfants qui s’agitent et amusent leurs petits camarades dans la cour, en se donnant en spectacle, la classe politique réunionnaise amusait la galerie en faisant de la politique virtuelle, faisant fi d’une réalité implacable. Incapables d’appréhender les logiques en mouvement, ils ont passé leur temps à dénigrer le PCR. Les dirigeants historiques du Parti ont été traînés dans la boue et traités plus bas que terre.

La majorité des médias ont couvert la paresse intellectuelle de celles et ceux qui se sont érigés en vertu cardinale de l’anti-communisme et l’anti-Vergès. Les médias n’ont pas joué leur rôle pour confronter les créatures médiatiques au vide sidéral du contenu de leur discours. Au grand jeu de la diversion, c’est le peuple qui a tout perdu.

Comment redresser la situation ?

Les analystes soulignent qu’en matière de chômage nous sommes revenus à la situation de 2005, soit 30% de la population active ! Mais, la situation s’est terriblement aggravée, car entre temps la population a augmenté de près de 50.000 habitants. En déclarant que « La Réunion doit ainsi faire face aujourd’hui à une rupture de son modèle économique, qui nécessite d’identifier de nouveaux relais de croissance ». Les experts attendent les élus de pieds fermes, notamment ceux du PLR dont l’objectif programmé est la destruction du PCR. Leur programme ainsi que le financement correspondant — maintes fois annoncé et reporté — est très attendu. Les autres partis aussi.

Cette fois, le PCR peut se féliciter que la récréation soit terminée et qu’il faudra bien assumer ses responsabilités devant le peuple et devant l’histoire. Que chacun mette sur la table ses propositions. L’ère de la responsabilité a sonné.

J.B.


Kanalreunion.com