Edito

Fonctionnaires : le gouvernement menacé d’un « conflit majeur »

Témoignages.re / 10 février 2014

Le 23 janvier dernier, 8 syndicats ont écrit une lettre commune au Premier ministre. CFDT, CFTC, CGC, CGT, FAFPT, FSU, Solidaires et UNSA ont saisi l’opportunité des vœux de Jean-Marc Ayrault à la fonction publique pour lui rappeler ceci : « nous nous sommes adressés à vous unitairement en décembre 2013 pour vous demander d’ouvrir des négociations afin de mettre fin à quatre années de gel des salaires et revaloriser les salaires de tous les agents de la Fonction publique. A ce jour, nous n’avons toujours pas de réponse de votre part ».

Le 8 février dernier, « les Echos » et « le Figaro » ont prêté au ministre de l’Education nationale l’intention de geler les avancements et les promotions des fonctionnaires. Vite démentie, cette rumeur a suscité de grandes inquiétudes du côté des syndicats. Pour FO, . L’UNSA se fait encore plus précise sur les suites à venir : « depuis plusieurs semaines circule l’idée qu’on pourrait bloquer l’avancement des fonctionnaires pour permettre des économies supplémentaires sur la dépense publique. Elle a, jusqu’à maintenant, été démentie par la ministre de la Fonction publique. Cette mesure ne pourrait conduire qu’à un conflit majeur avec les agents publics ». Quant à la CFDT, elle « n’acceptera aucune mesure qui vienne accroître la baisse du pouvoir d’achat des agents de la fonction publique déjà enregistrée depuis cinq ans (…) [cela] augurerait mal des négociations qui doivent s’ouvrir au printemps prochain sur les carrières et les rémunérations ».

FSU estime que ces rumeurs sont la conséquence du flou entretenu par le gouvernement sur les moyens utilisés pour réduire la dépense publique.
En France, les syndicats des fonctionnaires sont donc loin de déborder d’optimisme sur le sort qui sera réservé aux agents de l’Etat. Dans la crise, aucun secteur n’est épargné par l’austérité.

Rappelons que pour l’Outre-mer, le gouvernement est à la recherche d’économies. Il a déjà remis en cause la défiscalisation. Va-t-il tenter de faire des économies sur le dos des fonctionnaires ?

J.B.


Kanalreunion.com