Edito

Geoffroy Didier et Marine Le Pen : même combat contre les Réunionnais

J.B. / 17 mai 2016

Dans une interview publiée samedi dans « le Figaro », Geoffroy Didier, candidat à la primaire des Républicains tient le discours suivant :

« Chez nous, les sons de cloches des églises sont la musique française, la mélodie de nos villages et un élément fondateur de notre patrimoine national et architectural (…) Chaque nouveau lieu de culte doit s’adapter à notre paysage, à notre histoire et nos racines dont l’héritage est chrétien. Les mosquées doivent être made in France (…) si nous n’agissons pas aujourd’hui, la prochaine étape sera l’appel à la prière, comme c’est déjà le cas outre-mer où, sur l’île de la Réunion, un minaret de 32 mètres diffuse l’appel à ses croyants trois fois par jour dans l’espace public »

Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux tenus par Marine Le Pen sur la plateau de Réunion Première, alors qu’elle faisait campagne pour un parti d’extrême droite candidat à l’élection présidentielle de 2012. La présidente du FN avait dit en substance que l’appel à la prière la dérangeait, estimant qu’une telle pratique n’a pas sa place dans sa vision de la société.

Cette conjonction est inquiétante, car Geoffroy Didier est un candidat à une primaire organisée par un parti républicain, ce qui signifie qu’il ambitionne de devenir président de la République.

Les idées de l’extrême droite s’étendent donc dangereusement dans une partie de la classe politique française. En témoigne un amendement déposé la semaine dernière par Jean-Louis Masson, dans le cadre du débat sur le projet de loi relatif aux contrôles abusifs. Ce sénateur Les Républicains demande que les contrôles d’identité ciblent les personnes de religion musulmane au motif suivant :

« Dans la mesure où la totalité des attentats terroristes récents sont le fait de musulmans, il est normal que dans un but de dissuasion des attentats on contrôle plutôt les personnes de cette religion que les personnes d’autres religions. De même, si on recherche des trafiquants de drogue, il est plus pertinent de contrôler des personnes qui se promènent en survêtement avec une capuche plutôt que des personnes en costume-cravate ou que les grands-mères en fauteuil roulant. C’est un problème de bon sens mais le bon sens n’est pas la principale qualité de certains milieux bien-pensants »

La Réunion a su construire une société où des représentants de grandes civilisations ont pu s’intégrer et vivre ensemble loin des conflits qui ensanglantent le monde. De plus, tous les ancêtres des Réunionnais sont des immigrés. Cette réussite exemplaire du peuple réunionnais est un démenti aux idéologies sectaires. Elle montre qu’il est possible d’aller à contre-courant du repli sur soi.

J.B.


Kanalreunion.com