Edito

Gilbert Annette, lui aussi, contre le programme du président de la République

Témoignages.re / 10 mai 2012

À la Fédération de La Réunion du Parti socialiste français, à croire que les Premiers secrétaires passent, mais que l’idée du refus du développement du pays reste, quitte à s’opposer ouvertement au nouveau président de la République élu pourtant sous l’étiquette socialiste. Dans "Le Quotidien" de mardi, Michel Vergoz, ex-Premier secrétaire, avait réaffirmé son opposition au tram-train soutenu par François Hollande. Hier, c’est Gilbert Annette, actuel Premier secrétaire, qui a confirmé dans le "JIR" les dires de son prédécesseur.

Notre confrère du "JIR" interroge Gilbert Annette sur un élément clé : l’élection de François Hollande va-t-elle entrainer l’annulation de la démolition du Protocole de Matignon par l’UMP ? Or, comme Michel Vergoz, Gilbert Annette défend l’accord Fillon-Didier Robert. Rappelons que cet accord entre deux dirigeants de l’UMP visait à transférer les fonds destinés à la construction du tram-train et à la nouvelle route du littoral sur une route en mer qui sera impossible à construire, ce qui a pour conséquence de priver les Réunionnais de plus de 3 milliards d’investissements, de condamner l’île au coma circulatoire et de maintenir le pays sous le joug des compagnies pétrolières.
Ce soutien à la décision de l’UMP, c’est bien la confirmation que le choix fait par la Fédération du PSF à La Réunion, se maintenir au second tour des régionales en 2010 sans aucune chance de gagner, avait pour objectif de donner la Direction de la collectivité à l’UMP minoritaire à La Réunion, puisque c’est la Direction de cette Fédération socialiste qui devient l’avocat de la démolition des projets perpétrée par l’UMP.

Sur le point précis du tram-train, Gilbert Annette déclare ceci au "JIR" : « le projet tram-train dans son ancienne version ne va pas ressortir. Mais il n’est pas exclu que l’on retravaille sur certains aspects des transports en sites propres ». On croirait entendre l’UMP Didier Robert en campagne à l’époque où il voulait faire croire que 2.000 bus allaient remplacer un chemin de fer moderne et écologique !
Les propos du Premier secrétaire de la Fédération socialiste sont en total décalage avec ceux tenus par François Hollande lors de son passage à La Réunion. À Saint-Louis, celui qui est aujourd’hui président de la République avait déclaré : « Eh bien oui, il nous faudra aller vers le tram-train, c’était un projet que vous avez lancé et il appartiendra au prochain président de lui donner toute sa place ».
Autrement dit, tout comme Michel Vergoz, Gilbert Annette est lui aussi contre le programme du président de la République. Dans de telles conditions, comment croire que les candidats qu’ils soutiendront aux législatives seront les représentants du changement, puisque le Premier secrétaire de leur Fédération est fondamentalement d’accord avec l’UMP Didier Robert ?
Cela montre bien que les seuls députés qui représenteront à l’Assemblée nationale la volonté de changement si fortement exprimée par la population seront ceux du Parti communiste réunionnais. Car eux seuls porteront le contrat entre le nouveau président de la République et la population.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • les électeurs Réunionnais doivent se souvenir que leurs " socialistes " sont les responsables de l"élections de didier robert ! et de la situation de plus en plus dramatique à la Réunion , et voilà que M. Vergoz et Annette en remettent une couche ! j’avais déja dit dans ce forum l’année derniére qu’il ne fallait pas croire que les socialites à la Réunion allaient reprendrent la route de l’union avec les forces vives, ils n’ont pas changé et ne changeront pas, la seule solution c’est d’élire pour les législatives des députés du PCR seuls capables de défendrent la population Réunionnaise !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com