Edito

Il a suffi de 4 mois pour changer

J.B. / 26 mars 2012

Cela fait une semaine, exactement, que Jean-Yves Langenier, dirigeant du PCR et Maire du Port, a officialisé sa candidature dans la circonscription Le Port-La Possession-Saint-Paul (canton 1 à 3). Trois jours après, il s’est présenté à la presse en compagnie de la suppléante, Thérèse Rica, Maire-adjointe à La Possession.

Avec le recul d’une semaine, que devons-nous retenir ?

Ils ont présenté leur candidature, en toute légitimité. Ils sont membres du PCR ; ils ont analysé la demande de la direction qui avait demandé aux maires des 2 communes de constituer un ticket. Cela a été validé lors de la Conférence de Sainte-Suzanne, le 19 février, par 1.500 délégués. Un mois a été nécessaire pour aplanir toutes les aspérités de ce dossier. Il serait intéressant de reprendre toutes les élucubrations distillées dans les médias durant cette même période, contre le PCR et sa décision de principe.
A aucun moment, ils ne se sont présentés contre X ou Y. Et s’il y a eu quelques illusions à une autre candidature, c’est bien plus à la demande des journalistes. D’ailleurs, ces derniers sont restés bien longtemps après l’entrevue comme pour tenter de s’assurer de la nouvelle réalité créée par la candidature de Langenier. Il fallait se rendre à l’évidence, cette nouvelle réalité a rendu obsolète la pensée unique qui prévalait dans cette circonscription nouvelle, trop souvent présentée comme la propriété d’une personne.

La modestie d’un élu du peuple

Depuis cette annonce, les camarades dans les sections du Port et de La Possession sont heureux, car cela est conforme au souhait qu’ils avaient formulé au cours de la procédure de désignation et de validation. Ce qui est inhabituel, c’est la publicité qu’ils avaient donnée à leur décision. En faisant connaître publiquement toutes leurs décisions, les sections du Port et de La Possession ont riposté à la manipulation de l’opinion et fait éclater la face cachée des manipulateurs.
Enfin, l’opinion publique accorde beaucoup de sympathie à la candidature de Jean-Yves Langenier. Il est connu comme modeste, simple, travailleur et compétent. Il a dit lui-même qu’il est candidat pour faire respecter une ligne politique qui repose sur des valeurs. Il a déjà annoncé son objectif : faire voter une loi-cadre qui englobe toutes les réformes dont les Réunionnaises et les Réunionnais ont besoin. Comme toujours, il veut servir son pays et son parti.

Il a suffi de 4 mois pour changer

Cela ressemble beaucoup à la loi d’Égalité du 19 mars 1946 arrachée par les Députés Raymond Vergès et Léon de Lépervanche. Ce dernier était maire du Port à l’époque. Aujourd’hui, 66 ans après, l’actuel maire du Port s’apprête à offrir son mandat de Député à l’histoire réunionnaise. Les Réunionnais ont élu Vergès et Lépervanche le 21 octobre 1945. La loi fut votée le 19 mars 1946. Il a suffi de 4 mois pour changer le destin des Réunionnais. Pas 4 mandats !
Après le vote, le Député-maire du Port a diffusé quelques jours plus tard à La Réunion un communiqué pour annoncer le résultat positif en ces termes : «  du bon travail communiste  » ! Nous avons noté que l’annonce de la candidature de Jean-Yves Langenier a été faite le 19 mars 2012. Si c’est un hasard, c’est bien réussi !

J.B.


Kanalreunion.com