Edito

Il suffit d’être objectif pour juger

J.B. / 11 mai 2013

Hier, nous avions dit que Mme Bello est rattrapée par l’Histoire, voire par son histoire personnelle. Cela s’est encore vérifié, avant hier, grâce à la Télé qui a permis à la population de constater qu’elle partageait un barbecue à La Possession. À Saint-Paul, la réaction ne s’est pas fait attendre. Ainsi, les outils médiatiques, qui ont servi à sa promotion quand elle avait adopté la posture (très commode) de la victime, sont en train de se retourner. Positivement.

C’est désormais en tant que Présidente d’une organisation politique qu’elle est passée au crible du jugement de l’Histoire. Petit rappel, pour éviter l’oubli.

Elle est à la tête de l’UFR depuis que Mme Amelin lui a passé la direction, en 1978. Une enfant née cette année-là serait âgée de 35 ans, aujourd’hui ! Depuis tout ce temps, elle estime qu’aucune femme n’a eu la capacité de la remplacer. Pourtant, les Femmes représentent plus de 50% de la population réunionnaise, et elles sont beaucoup plus diplômées qu’il y a 35 ans. De quoi satisfaire, une présidence de l’UFR !

Le 24 janvier, tous les médias s’attendaient à ce qu’elle passe enfin de belles paroles aux actes concrets, qu’elle passe la main à Emelyne Vidot. Elle en avait même fait l’éloge, à ses côtés. Et, puis, patatra, le 10 mars, elle rempile ! Que s’est-il passé pour qu’elle se refuse à lâcher 35 ans de pouvoir absolu sur les femmes de l’UFR ? Pas un mot dans toutes ses apparitions médiatiques où elle cause de tout sauf de l’essentiel. Qu’attend-elle donc pour passer la présidence à Emelyne Vidot ?

Elle est Députée depuis que le PCR lui a confié le siège du Député sortant de la 2e circonscription, Claude Hoarau, qui avait accepté d’aller conquérir celui détenu par Virapoulé dans l’Est. Grâce à l’esprit de discipline de Claude et à son courage, cette tactique 100% victorieuse permet à Mme Bello d’aligner, aujourd’hui, 16 années de législatures. Première femme Députée, elle n’avait guère plus de 46 ans, à l’époque. Comme femme victime du PCR, c’est pas mal du tout !

À ces 2 mandats, 35 ans de l’UFR et 16 ans de Députée, ajoutons encore 6 années à la tête d’une commune de 100.000 habitants ! Alors, quand elle déclare dans l’interview au "Quotidien" qu’elle va s’occuper des jeunes et des femmes, c’est oublier qu’elle n’est pas née de la dernière pluie. Toujours des intentions et de belles paroles. Elle n’a fait aucune proposition concrète en 3 pages d’interview. Elle ne se sent responsable de rien.

Elle ne pourra plus continuer à mentir car elle est rattrapée par le jugement de l’Histoire. C’est autre chose qu’une opération de com’. Aujourd’hui, elle est députée de son parti. Cela fait un an bientôt. Le temps du jugement arrive à grands pas. Devant le vide absolu, résultat de 330 jours de paresse législative, mais payés, attendez-vous à un discours banal sur l’assiduité et le nombre de textes signés. Ce sera très facile de la comparer à Mme Anne Marie Payet qui, en un seul mandat parlementaire, a bousculé les convenances sur l’alcool et le tabac. La sénatrice a été notamment à l’origine de lois sur la protection de la femme enceinte contre les méfaits de ces fléaux. Elle était peu médiatisée, ne bavardait pas, mais agissait pour le bien de la population de la République. Il suffit d’être objectif pour juger.

J.B.


Kanalreunion.com