Edito

Ils divisent au lieu de régler les problèmes

J.B. / 18 août 2012

Tous les indicateurs économiques ou sociaux soulignent une dégradation accélérée de la situation générale à La Réunion. C’est le signe que le régime actuel ne peut plus se redresser. Il faut se rendre à l’évidence et assumer ses responsabilités avec courage, modestie et impartialité.

On croyait révolue l’époque où des dirigeants politiques Réunionnais prenaient leur consigne à Paris consistant à diviser le peuple réunionnais. La fin justifiant les moyens, ils ont tout expérimenté, au détriment des masses populaires. On pensait qu’avec l’acuité des conséquences de la crise multiforme que connaît notre pays, un sursaut d’orgueil et de dignité allait conduire nos élus à agir d’une seule voix auprès de Paris.

Hélas, l’opinion réunionnaise vient de vivre un moment caricatural et indigne d’élus irresponsables.
Les communes reçoivent la notification de la préfecture à propos des contrats aidés, 12 jours avant la rentrée des classes. Elles constatent que le compte n’y est pas, contrairement aux engagements reçus auprès du ministre Lurel, lors de sa visite du 14 juillet. Une réunion a lieu sous l’égide du président de l’Association des maires, Roland Robert. Au bout de 2 heures de débats intenses, la décision fut prise de repousser la date de la rentrée. Les représentants des communes socialistes étaient parmi les plus revendicatifs et pestaient devant la situation créée par leur propre gouvernement, selon les participants.

Au dernier moment, les élus socialistes quittent la partie et retournent à leur mairie, les problèmes sont toujours en suspend. Les députés sont out ! Lebreton et Fruteau ont bien signé un communiqué revendicatif qu’ils ont remis à l’AMDR. Mais, force est de constater qu’ils ont été incapables d’agir auprès du gouvernement pour lui faire entendre raison. Ce qui montre bien l’inutilité de ces députés pour la plupart maires ou gestionnaires de Mairie. La Réunion vient de perdre une occasion de traiter en commun des problèmes. C’est le sectarisme qui a divisé.

J.B.


Kanalreunion.com