Edito

« In parti pou sorte dann fénoir »

LB / 25 juin 2010

Les manifestations organisées hier à La Réunion pour faire respecter le droit des Réunionnais à la retraite et à l’emploi, avec des revenus décents pour tous, ont connu un grand succès. Des milliers de personnes, de tous les âges et de tous les secteurs socio-professionnels, ont défilé dans les rues de Saint-Pierre et de Saint-Denis pour dénoncer la politique du gouvernement et pour faire connaître leurs revendications.
Ce succès est dû d’abord aux efforts de mobilisation menés par les syndicats de salariés et à l’unité exprimée partout entre les organisations syndicales. Cette unité syndicale a favorisé aussi l’élargissement du mouvement revendicatif et a contribué à donner une grande ampleur à l’action populaire.

Cette action est une réponse à la volonté du gouvernement de faire payer par les salariés le déficit de la retraite mais elle est aussi l’expression d’un sursaut des Réunionnais abandonnés de la retraite, venus dire haut et fort de ne pas les oublier. Un appel soutenu par les syndicats mais aussi par des organisations politiques et associatives, unies dans cette bataille.
Parmi ces organisations, on pense notamment à l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP), l’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion (AJFER), ATD Quart-Monde, la Ligue des droits de l’Homme etc. Et bien sûr on n’oublie pas le PCR, qui était représenté par plusieurs de ses élus et dirigeants, ainsi que les médias comme “Témoignages” et KOI, qui ont apporté leur soutien à ces manifestations.

Dans cet effort de mobilisation générale, comment ne pas souligner l’importance de la présence dans le défilé dionysien de Paul Vergès, qui a tenu à apporter son soutien aux travailleurs en lutte plutôt que de siéger à la Région. Un signe à Didier Robert, qui cautionne toutes les injustices de la politique gouvernementale.
D’ailleurs lundi dernier, lors de la réunion du Comité de Section communiste du Port, le secrétaire Virgil Rustan a lancé un appel à tous les militants à se mobiliser pour ce jeudi, afin de combattre cette politique car « c’est l’heure de résister ». Et il a ajouté : « plik zamé, lo PCR lé in parti pour sorte dann fénoir ».

L. B.


Kanalreunion.com