Edito

Inde : La Réunion bien avant Obama...

J.B. / 28 janvier 2015

Le président des Etats-Unis est en voyage en Inde. Barack Obama est le premier chef d’État de son pays à être invité officiellement au jour de la République en Inde. Pendant plusieurs jours, il a donc noué le contact avec Narendra Modi, le Premier ministre indien.
Il a donc vanté le partenariat stratégique avec son pays. L’image est en très symbolique. Rappelons en effet qu’une des premières décisions de Narendra Modi fut de refuser de ratifier la signature de son prédécesseur en bas d’un accord de l’OMC déréglementant encore plus le commerce mondial. Le nouveau Premier ministre indien demandait alors d’intégrer dans le texte des mesures permettant quoi qu’il arrive à l’Inde de nourrir son peuple, en subventionnant ses agriculteurs pour que les prix de la nourriture puisse être accessibles.
Cette décision remit tout en cause au plus haut niveau de l’Organisation mondiale du commerce. Elle remettait en cause l’existence même de l’OMC. Finalement, les revendications de l’Inde ont été prises en compte. Obama vient donc aussi saluer un chef de gouvernement qui a tenu tête aux États-Unis. Il n’a pas le choix, car l’Inde devient une puissance mondiale et sera un jour l’égale des États-Unis.

Cette opération de la Maison-Blanche ne pourra concrètement qu’avoir un impact limité. L’Inde est déjà engagée dans la coopération avec la Russie et la Chine. D’ailleurs, quand Obama a salué l’armée indienne, il a salué aussi des équipements et des avions fabriqués en Russie, un pays que l’OTAN combat par l’intermédiaire du gouvernement de Kiev en Ukraine.
Le symbole renforce cette réalité. Car les homologues de Russie et de Chine d’Obama sont déjà venus en visite en Inde depuis l’élection de Narendra Modi. Obama est arrivé après, le symbole rejoint la réalité car Washington est bien largué sur cette affaire.

Tout cela se passe en Inde, un pays à quelques heures de La Réunion. Géographiquement, l’Inde est bien plus proche que l’Europe. Sur le plan culturel, l’Inde est aussi un pays qui a fortement contribué au peuplement de La Réunion. Dans notre île, c’est donc un pays vers lequel beaucoup se tournent.
Quand le PCR avait initié les premières actions de coopération avec les pays de notre région, il avait été accusé de vendre La Réunion à Moscou. L’Inde était d’ailleurs un partenaire important de l’Union soviétique. Ceux qui accusaient le PCR ne voyaient pas de salut en dehors de la France. L’histoire leur a donné tort, et a validé la perspective ouverte par le PCR. Les Indiens ne s’y sont pas trompés quand voici quelques années, ils ont accueilli à Bangalore une délégation de la Région conduite par Paul Vergès. Ils avaient profité de la venue de ce dernier pour donner son nom à une salle de l’université de Bangalore. L’État du Karnataka avait aussi signé un accord avec la Région Réunion.
C’était donc le point de départ à un élargissement de la coopération entre l’Inde et La Réunion qui allait bien au-delà des échanges culturels, du tourisme et des voyages.
C’était il y a plus de 5 ans, et les choses n’ont pas bougé depuis car les progressistes ne dirigent plus la Région.


Kanalreunion.com