Edito

Journalisme indépendant et démocrate, en temps de crises.

J.B. / 22 décembre 2011

En cette fin d’année, l’actualité est dominée par la crise financière qui n’est plus maîtrisable et dont les conséquences sont incalculables, malgré des efforts louables. A côté de cela, les 1.000 morts des Philippines ainsi que les dizaines de milliers de blessés, les centaines de milliers de sans abris et les milliards de pertes économiques, nous ramènent aux dures réalités cycloniques. C’est inévitable !

Or, un Réunionnais a fait progresser la décision politique dans le domaine de l’étude et de la compréhension des conséquences des phénomènes exceptionnels dus aux changements climatiques : c’est Paul Vergès. Cela fait dix ans qu’il préside l’ONERC, un organisme qui a été félicité par le GIEC pour tout le travail fourni. En particulier, Paul Vergès a remis au gouvernement plusieurs rapports dont le dernier ayant trait à la politique « d’adaptation » qui sert désormais de matrice à divers programmes gouvernementaux. Il a réussi à donner aux experts scientifiques un cadre politique pour développer une nouvelle étape de la connaissance au service de la décision politique. Pourquoi n’est-il jamais invité dans les médias pour expliquer ces phénomènes ?

Il y a bien une solidarité de classe qui agit pour le maintien systématique des Réunionnais dans l’ignorance. Une preuve de plus.

Dans cet immense travail, un autre Réunionnais a toujours été à ses côtés, il s’agit de Younous Omarjee. Co-listier d’Elie Hoarau aux Européennes, il vient d’être présenté comme son successeur au Parlement Européen. C’est un poste clé ! D’ordinaire, en pareilles circonstances, les médias présentent le nouvel élu, évoquent son parcours et le questionnent sur divers sujets ayant trait à ses fonctions. Là, c’est le black out ! Certains ont fait vraiment le minimum. En plus, c’est un jeune : ce qui devrait combler d’aise les observateurs et commentateurs les plus sagaces qui s’inquiètent constamment de l’avenir du PCR.

Pourquoi cet ostracisme ? Qui a intérêt de maintenir la population réunionnaise dans l’ignorance ? Et, pourquoi ?

Qu’un élu du PCR trahisse son parti et ses engagements publics, il est présenté comme une victime de la direction et les médias organisent sa défense ! Mais, que les cadres du PCR participent à la politique réelle, fondamentale, celle qui concerne tout le monde, qui fait participer tout le monde à réfléchir sur son propre devenir, ça, il faut ignorer. La raison principale a été donnée par un journaliste très connu : « je ne vais quand même pas faire la promotion du PCR ! » Et ça se dit « journaliste indépendant » et démocrate !

J.B.


Kanalreunion.com