Edito

Jusqu’à quel point l’inhumanité des gouvernements sera-t-elle supportée ?

Lévothyrox, bisphénol A...

Jean / 11 octobre 2017

JPEG - 13.7 ko

Lorsque les patient.e.s placé.e.s sous Lévothyrox (nouvelle formule) se plaignent de troubles inconnus jusqu’alors, la réponse des « autorités de santé » est d’une rare violence : « c’est dans votre tête ! ».

Quand des mamans se plaignaient des conséquences du bisphénol A, La ministre de la Santé de l’époque, pharmacienne de profession, n’a pas fait preuve de zèle pour mettre un terme à la diffusion des biberons au bisphénol A.

Vous observez des maux inconnus jusqu’alors, vous vous interrogez, vous échangez avec le monde, vous ouvrez des pistes de recherche : taisez-vous, c’est dans votre tête ! Vous n’êtes pas des “spécialistes”.

Mais, quelques années passent, des travaux scientifiques viennent corroborer ce que patients et parents soulignaient mais aucune excuse n’est présentée pour ces refus d’écouter les patients. Aucune leçon n’est tirée sur cette capacité des patients et parents à réfléchir et à échanger pour tenter de discerner les origines des troubles observés ou éprouvés. Les “autorités” n’ont qu’une réponse : « c’est dans votre tête », « faites preuve de patience, votre organisme s’adaptera ».

Par contre, ces mêmes “autorités” sont extrêmement attentives et réceptives aux “arguments” des industriels du médicament et de la chimie. Et lorsque la nocivité d’un produit est enfin établie, le produit n’est interdit qu’après des mois, des années parfois, d’atermoiements. Et pendant tout ce temps, des personnes, adultes, enfants, bébés continuent d’être exposées à ces produits et médicaments toxiques.

Question : qui les « autorités médicales » protègent-elles ? Les victimes ou les “empoisonneurs” ? Et pour quelle raison sont-ce toujours aux empoisonneurs qu’il est fait crédit de dire le vrai tandis que leurs victimes n’ont droit qu’aux sempiternels : « c’est dans votre tête » ou « ne cédez pas au complotisme » ?

Le laxisme, la corruption passive ou active, de ceux ayant mission de protéger les citoyens nous conduisent tous vers un monde intolérable. Jusqu’à quel point l’inhumanité des gouvernements sera-t-elle supportée ?

Jean


Kanalreunion.com