Edito

L’Alliance soulève un scandale à la Région Les Réunionnais s’en emparent

J.B. / 16 août 2013

Mardi 13 août, dans l’après-midi, l’Alliance a tenu une conférence de presse. Paul Vergès et Catherine Gaud ont dénoncé les tentatives de Didier Robert de manipuler les emplois verts et leurs employeurs. Ils ont donné des précisions qui ont convaincu les médias et l’opinion réunionnaise qu’on se trouvait devant une vaste opération électoraliste, doublée d’un scandale (de plus) de gaspillage de fonds publics à la Région.

Pris la main dans le sac, les réactions de la Région et de la direction de la plateforme des emplois verts confirment l’existence de la manoeuvre politicienne.

En effet, la Région a été obligée d’improviser un point presse pour répondre aux accusations de l’Alliance. La vice-présidente, Couapel-Sauret, reconnaît qu’elle soutient une opération festive sous la direction de Agathe et de sa femme, Naze. Elle a reconnu que la Région leur accordé un financement de 110.000 euros pour payer la note et la différence restera à la fameuse plateforme des associations emplois verts. Pourquoi faire ? Qui décidera de ces montants ?

Le couple activiste de la journée festive s’emmêle les pieds dans les explications. Le mari déclare qu’il n’a rien à voir avec un parti politique, sous-entendu, il ne roule pas pour le président de la Région, Didier Robert. Bien entendu personne ne le croît. Ainsi l’éditorialiste du "JIR" écrit : « Brigitte Naze et Gérard Agathe, les patrons de la Plateforme des emplois verts ne lui (Didier Robert, NDLR) sont pas inconnus. Prétendre le contraire serait mentir. Et par ailleurs, si la Région a décidé d’aider la Plateforme à financer la "green day", ce n’est évidemment pas pour les beaux yeux de Brigitte-Françoise ou de Gérard. Faut être un brin naïf pour ne pas y percevoir à travers l’action de la Région un peu, pour ne pas dire beaucoup, d’électoralisme. » Nous verrons bien lors des prochaines campagnes.

La Dame, elle, ne passe pas par quatre chemins pour faire comprendre qu’avec son mari, elle veut être le plus gros employeur de l’île, avec 2.268 agents, répartis dans 70 associations, sur toute l’île. Après le soutien apporté à l’élection de Didier Robert, en 2010, cette fois-ci, quel est le degré d’implication des socialistes, dans cette grosse arnaque ? Nous en parlerons, demain.

J.B.


Kanalreunion.com