Edito

L’assé batay rant nou !

LB / 16 octobre 2009

À quoi servent avant tout la plupart des médias ? Les intérêts de quelles classes sociales défendent-ils en priorité ? Ceux de La Réunion ont-ils une vision réunionnaise ou assimilatrice de nos problèmes ? Ont-ils comme objectif principal d’être solidaires des luttes du peuple réunionnais pour s’épanouir librement et bâtir un développement durable de son pays ?
Nous laissons évidemment les lecteurs de "Témoignages" libres de répondre à ces questions et d’en tirer les conclusions qui en découlent. Mais en même temps, nous ne pouvons rester indifférents et passifs devant l’énorme supercherie à laquelle se livrent les tenants du pouvoir médiatique, en instrumentalisant leurs personnels et leurs outils (journaux, radios, télévisions, etc…).

Le rôle de ces patrons est principalement de vendre du papier, de faire entendre et regarder au maximum ces outils avec des sujets racoleurs afin de récolter le plus de fric possible, en particulier grâce à la pub. Leur but est également de tenter de pérenniser le système socio-économique, culturel et politique occidental, dont ils profitent d’ailleurs eux-mêmes.
Cela débouche logiquement sur des marchandises médiatiques truffées notamment d’attaques contre les contestataires de ce système, de diversions et de polémiques de bas niveau, totalement inutiles et souvent nuisibles pour la population. Cela dissimule les enjeux de fond et n’apporte aucune réponse aux problèmes principaux ni aux souffrances inhumaines qu’ils engendrent.

Il suffit d’analyser le contenu quotidien des médias dominants, y compris ceux du service public, que s’accaparent quelques assimilateurs et assimilés. En dehors de quelques infos parfois intéressantes, l’essentiel est la place occupée par les faits-divers, les rubriques sports, automobile, PMU, "people", loisirs, la pub et les polémiques politiciennes.
Ces polémiques ont pour but principal de diviser les Réunionnais pour mieux les dominer et les exploiter. Alors évitons de tomber dans ce piège, unissons nos forces autour du projet réunionnais à l’approche du Conseil interministériel du 6 novembre afin d’obtenir les décisions souhaitées ; l’assé batay rant nou !

L. B.


Kanalreunion.com