Edito

L’eau, une richesse à partager

J.B. / 13 avril 2015

Lancé hier, le 7e Forum mondial de l’eau se tient jusqu’au 17 avril dans deux villes de Corée : Daegu et Gyeongju. Elle se fixe comme objectif de faire face à la pénurie d’eau et à d’autres problèmes environnementaux. Son thème est : de l’« Eau pour notre avenir ».
Environ 3.000 personnes ont participé à la cérémonie d’ouverture. La présidente de la Corée du Sud a souligné que la pénurie d’eau est devenue aujourd’hui un problème mondial qui demande des efforts conjoints entre les pays développés et émergents pour juguler ce phénomène.

« Nous devons instaurer une ère de paix et de coopération en réglant les conflits liés à l’eau au niveau international », a ajouté Park Geun-hye. « Les pays développés et en voie de développement doivent faire des défis liés à l’eau une opportunité de croissance économique. »
Le partage de l’eau est déjà au cœur de plusieurs conflits. C’est notamment le cas en Palestine. Les colons qui s’y installent accaparent en effet la majeure partie de l’eau au détriment des Palestiniens.

La Réunion n’est pas à l’écart de ce phénomène. Elle est touchée depuis plusieurs années par la sécheresse. Ainsi, le passage de la tempête Haliba n’a pas permis de recharger correctement les nappes. Les effets du manque d’eau se font ressentir dans l’agriculture, avec une chute des rendements en particulier dans la canne à sucre. Ce sont aussi les coupures d’eau que subissent chaque année des milliers d’usagers et qui touchent quasiment toutes les communes au plus fort de la période sèche.
Avec un million d’habitants, la question du partage de l’eau sera un problème crucial dans quelques années. Un problème à anticiper dès maintenant.


Kanalreunion.com