Edito

L’écrasante majorité de la classe politique à La Réunion montre qu’elle n’a rien à proposer

J.B. / 17 mars 2016

Le 17 juin 2015, Manuel Valls, Premier ministre, a adressé à Victorin Lurel sa lettre de mission pour la rédaction de son rapport sur l’égalité réelle. Elle se réfère à un des 30 engagements pris par François Hollande en 2012, ainsi qu’au discours du chef de l’État en Guadeloupe en mai 2015. Le président de la République a annoncé le vote d’une loi destinée à réaliser l’égalité réelle. Elle précisait ceci :

« Vous veillerez à associer les parlementaires et les élus locaux, notamment des outre-mer, afin de tendre vers l’objectif de ce projet un élément d’unité ».

En clair, c’était à appel à contribution à destination des responsables et partis politiques.

Le rapport présenté mardi par Victorin Lurel comprend dans ses annexes le contenu des contributions qui lui ont été adressées. C’est donc l’heure du bilan sur ce point.

À La Réunion, elles sont au nombre de trois, soit deux parlementaires, Paul Vergès et Thierry Robert, et un parti politique, le PCR.

Force est donc de constater que ni le Conseil départemental, ni la Région n’ont contribué. Même silence du côté de l’écrasante majorité des parlementaires. La Réunion compte pourtant une représentation pléthorique : 7 députés et 4 sénateurs. 9 n’ont donc rien proposé.

Du côté des partis politiques, la dernière publication de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques montre que le PCR n’est pas la seule organisation réunionnaise. 11 partis politiques ont déposé leurs comptes auprès de cette instance. 10 sont restés silencieux.

À cela s’ajoutent d’autres formations qui sont représentées dans les assemblées. À la Région Réunion, le groupe de Bello comprend 6 partis politiques. Aucun n’a donné suite à l’appel à contribution.

Mais alors, que font-ils ?

Personne ne peut dire avoir été pris par surprise. Entre la lettre de mission au député Victorin Lurel et le rendu de son rapport 9 mois se sont écoulés. 9 mois qui permettent de constater le vide des propositions de l’écrasante majorité de la classe politique réunionnaise. Alors à quoi bon faire de la politique si on a rien à proposer à la population ?


Kanalreunion.com