Edito

L’égoïsme de classe

J.B. / 25 septembre 2012

Chaque jour, “Témoignages” déploie des efforts pour expliquer les contradictions de la société postcoloniale dans laquelle nous vivons et qui engendre des inégalités honteuses. Nos réflexions s’opposent à celle des observateurs de la politique réunionnaise qui ont la fâcheuse tendance d’assimiler notre situation à celle de la France. Par exemple, nous affirmons qu’il n’existe pas de couche moyenne à La Réunion. Le JIR d’hier vient d’apporter un éclairage à partir des revenus que des élus ont bien voulu lui déclarer. Il a interrogé 18 élus dont 4 femmes.
Première remarque : ces élus font partie de la minorité des plus riches de notre société.
En effet, l’INSEE a calculé que les 10% des Réunionnais les plus riches perçoivent un revenu supérieur de 2600 euros nets mensuels. Les 18 élus interrogés déclarent des indemnités qui dépassent pour la plupart 4 fois ce seuil, si bien qu’ils sont tenus de reverser une partie à leurs collègues.

Deuxième remarque : Ces hauts revenus insultent les 50% de nos compatriotes qui vivent sous le seuil de pauvreté nationale. Par comparaison, les 10% les plus pauvres ne perçoivent pas plus que 480 euros ! Plus clairement, les indemnités cumulées sont 20 fois supérieures à cette somme.
Troisième remarque : ils essayent tous de camoufler la honte derrière des postures argumentaires qui frisent la mauvaise foi. Il y a même une Députée qui déclare que s’il fallait faire son job gratuitement elle l’aurait fait sans problème. Pourtant, elle ne le fait pas... Pendant ce temps, des citoyens doivent se satisfaire d’un ti contrat ! C’est cela l’égoïsme de classe.

J.B.


Kanalreunion.com