Edito

L’énorme responsabilité des décideurs politiques

LB / 10 décembre 2009

Ce mardi à Paris, soit au lendemain de l’ouverture du Sommet mondial de Copenhague sur le climat, l’État français a annoncé la mise en œuvre en 2011 d’un Plan national d’adaptation aux effets du réchauffement climatique, dans le cadre du Grenelle de l’Environnement. Paul Vergès, président de l’ONERC (Observatoire national des effets du réchauffement climatique) a été chargé de coordonner une large concertation pour élaborer ce Plan. (voir "Témoignages" d’hier)
À cette occasion, Radio-Réunion a diffusé hier matin un extrait de l’entretien que lui a accordé le président de la Région et qui a marqué les auditeurs, d’après les échos qui nous sont parvenus. Dans cette interview, Paul Vergès a notamment attiré l’attention des dirigeants politiques du monde entier sur la gravité des dangers qui menacent l’humanité et sur l’énorme responsabilité de ces décideurs.

Ces dangers proviennent notamment du type de développement imposé aux humains par les plus riches, qui s’approprient la plupart des ressources de la planète et dont le système économique s’applique au détriment de notre cadre de vie. Ce dernier va être bouleversé, en particulier par le chaos climatique, provoqué par l’utilisation des énergies fossiles (pétrole, charbon), qui émet des gaz à effet de serre.
C’est pourquoi, a dit Paul Vergès, en raison de l’ampleur des dégâts, l’humanité risque l’auto-destruction. Et si les décideurs politiques d’aujourd’hui ne prennent pas les décisions qui s’imposent, les victimes de ce chaos seront infiniment plus nombreuses que celles des deux dernières guerres mondiales.

Ces propos allaient dans le même sens que ceux tenus lors de la conférence de presse de lundi dernier à la Région à l’intention des responsables politiques réunionnais. Paul Vergès a appelé ces derniers à prendre conscience de l’ampleur et de l’urgence des problèmes à résoudre, à sortir des querelles politiciennes à courte vue et à s’entendre sur l’essentiel : comment faire face aux menaces qui pèsent sur les Réunionnais ?
Il faut être conscient que si l’on ne prend pas ensemble et au plus vite les bonnes décisions, les risques d’implosion sociale vont encore s’accélérer car les victimes de ce système ne se laisseront pas faire. Face à la crise, l’esprit de responsabilité devient donc essentiel et les décideurs politiques auront des comptes à rendre devant l’Histoire.

L. B.


Kanalreunion.com