Edito

L’État islamique « produit de la CIA »

J.B. / 5 décembre 2014

L’Iran est intervenu dans la guerre contre l’État islamique. Ce bombardement ne signifie pas que le pays participe à la coalition sous commandement américain. L’Iran pointe d’ailleurs la responsabilité des dirigeants occidentaux dans la crise actuelle.

Jeudi, le chef adjoint d’état-major des forces armées de l’Iran Massoud Jazayeri, a fait une déclaration largement reprise dans les médias du monde, mais pas à La Réunion ni en France.
« Alors que Washington prétend combattre l’EI, nous recevons des documents qui prouvent que ce groupe est un « produit de la CIA » », lit-on dans la déclaration officielle du général publiée par les médias iraniens.
Il affirme que les militaires des Etats-Unis ont livré des armes et des munitions à l’armée des djihadistes. Cela amène à douter de l’objectif poursuivi par Washington dans son intervention militaire en Syrie et en Irak. Rappelons que depuis le 23 septembre, des bombardiers de l’OTAN opèrent dans le ciel de ces deux pays. La Syrie, un Etat souverain, n’avait pas donné son accord à une telle intervention.

Massoud Jazayeri a rappelé que Téhéran avait refusé de participer à la coalition internationale menée par les Etats-Unis. Il explique pourquoi : « L’Iran estime que cette coalition, en plus d’être inefficace, en frappant uniquement depuis les airs, sert les objectifs occidentaux consistant à renverser le régime de Bachar al-Assad en Syrie, son autre allié régional ».

Cela confirme qu’une fois de plus, une création des Etats-Unis a échappé à son contrôle. L’élément nouveau, c’est que l’Iran est désormais l’acteur incontournable dans cette région. C’est le dernier point de stabilité, et Washington est maintenant obligé d’en tenir compte.


Kanalreunion.com