Edito

L’étonnant silence de l’UMP péi sur la retraite

Témoignages.re / 15 septembre 2010

Il est un lieu commun de dire que l’actuel président de la Région fait beaucoup dans la Com’. « La communication, ce n’est pas de l’information : c’est de la propagande », déclare Paul Vergés qui exhorte son successeur d’investir dans des projets concrets au lieu de persévérer dans le tape-à-l’œil.
Prenez les placards sur le dispositif de “continuité territoriale” dont les critères risquent une saisine de la chambre régionale des comptes pour entorse à la législation européenne. Chaque publication comporte un extrait d’un texte signé : “Didier Robert”. Pas de doute, l’homme fait sa promotion personnelle. Ainsi, l’ordonnateur de la dépense se sert au passage sur une publicité du Conseil Régional, réalisée et validée par l’institution, c’est-à-dire par lui même. Certains pourraient y voir un égocentrisme maladif, ils auront peut-être raison.
Mais, le plus grave, c’est le conflit d’intérêts. Un maire a été épinglé par le contrôleur public pour avoir ouvert une ligne téléphonique à son nom. Il a été contraint de rembourser à la Collectivité car il y avait confusion manifeste entre l’individu et la fonction. La com’ a ses limites que le narcissisme ignore, au point de faire oublier la raison politique.
L’UMP vient de faire voter la fin de “la retraite à 60 ans”. C’est un recul historique dénoncé par les organisations sociales qui réclamaient le rejet pur et simple du projet gouvernemental. Un débat intense a été engagé à l’Assemblée Nationale. Connaissez-vous l’opinion du député Robert sur cette importante question ? Pour ou contre, il a bien une idée ! A-t-il voté le projet de loi ? Siégeant au sommet de la hiérarchie de l’UMP, son silence est suspect. Si prompt à faire la com’ à tout bout de champ, qu’attend-il pour expliquer le sens du vote de l’UMP ?
Qu’un député, de surcroît, président du Conseil régional, s’enferme dans le mutisme, sur un sujet aussi sensible que celui de la réforme de la retraite qui concerne tout le monde, voilà qui montre les limites de l’exploitation de la com’ à des fins personnelles. S’il voulait se faire oublier pour ne pas assumer ses choix politiques à l’UMP, c’est raté !

J.B.


Kanalreunion.com