Edito

L’hommage de Jean-Luc Mélenchon à Paul Vergès, fondateur du PCR

J.B. / 11 avril 2017

JPEG - 13.7 ko

Hier au premier jour de la campagne officielle de l’élection présidentielle, Antenne Réunion a diffusé un entretien avec Jean-Luc Mélenchon réalisé le 27 mars dernier. Cette interview s’inscrit dans une série d’émission « La Réunion compte sur vous ». Tous les candidats à la présidentielle doivent être interrogés.

Le candidat à l’élection présidentielle soutenu par le PCR a cité un seul nom de dirigeant de parti politique, celui de Paul Vergès. Il a ainsi affirmé que le fondateur du PCR a été la première personne à lui parler de l’autonomie énergétique. Jean-Luc Melenchon a affirmé ses convergences avec Paul Vergès, saluant tout ce que ce Réunionnais a pu apporter. Il a fait sienne l’idée de l’île laboratoire constamment mise en avant par notre regretté camarade. Sur un si petit territoire, La Réunion peut être porteuse d’idées qui peuvent être autant d’expériences qui peuvent enrichir la recherche de solutions, a-t-il dit en substance.

Jean-Luc Mélenchon a aussi mis en avant la responsabilité des Réunionnais. C’est ce qui découle de son mot d’ordre de rendre la parole au peuple. Il a également adopté une attitude très proche de Paul Vergès sur la question de la sur-rémunération. Il a en effet appelé à avoir une vision globale, en intégrant le problème des prix. Sur la titularisation des travailleurs précaires dans les collectivités, il a dit que l’État assumera le coût de l’intégration. Sur le chantier de la route en mer, il s’est engagé à mettre sur pied une expertise et d’en tirer les conséquences. Il a également souligné l’importance de la construction d’un tram-train. Ce sont autant de luttes menées par Paul Vergès que les communistes se sont engagés à poursuivre.

Cela fait cinq mois que Paul Vergès nous a quittés, mais ses idées sont bien présentes dans la campagne de l’élection présidentielle. Le discours tenu par Jean-Luc Mélenchon a été un hommage à l’œuvre et aux combats du fondateur du PCR. Au terme de l’émission, le candidat a été invité à écrire quelques mots dont voici le contenu :

« Je vous promets de compter sur vous. Ayez confiance en vous. Autonomie alimentaire. Autonomie énergétique. Planification écologique. Jean-Luc Mélenchon, le 27 mars 2017 ».

Cet appel à la confiance est un écho à l’une des principales avancées de Paul Vergès : donner aux habitants de cette île la conscience qu’ils peuvent être un peuple, fiers d’être Réunionnais.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Après tout même si je ne suis pas communiste je me demande si je ne vais pas aller voter Mélenchon au premier tour des élections présidentielles . Il m’a l’air d’un brave bougre qui a suffisamment le sens de ses responsabilité et de l’honneur pour ne pas faire n’importe quoi et suffisamment qualifié pour prendre les commandes du bateau France et passer les cap difficiles qu’ils croisera forcément pendant sa traversée .

    Vu son ascension fulgurante de ses derniers jours dans les sondages ; si celle si n’est pas télécommandée et manipulée par certaines personnes qui ont intérêt à garder à gauche les communistes et les socialistes de gauche qui pourraient être séduits par le patriotisme et le protectionnisme de madame Marine Le Pen ; il pourrait bien se retrouver au deuxième tour et à défaut de gagner ce deuxième tour de l’élection présidentielle créer l’élan nécessaire pour que toutes les forces progressistes de gauche puisse créer un front commun pour gagner le troisième tour de la présidentielle celui de l’élection législative qui permettra au peuple de gauche de gouverner la France à défaut de la présider .

    Après tout la cohabitation de la droite et de la Gauche au pouvoir sur des postes de responsabilité les obligeant à éviter la confrontation et à collaborer pour rester au pouvoir a déjà montré par deux fois qu’elle n’était pas si mauvaise que ça . Moi je vois très bien Mélenchon premier ministre de Marine Le Pen ou de Macron . Mais bien entendu si ces derniers n’étaient pas d’accord pour cohabiter ils pourraient toujours remettre en jeu leur mandat et inverser les rôles en laissant à Mélenchon la possibilité de se faire élire président de la république au quatrième tour de l’élection présidentielle qui sera organisé après leur démission .

    Article
    Un message, un commentaire ?