Edito

L’hypocrisie du couple Vira-Savatier !

LB / 27 décembre 2010

Tout au long des fêtes de Noël, les médias du "bizness" ont multiplié les reportages poussant les citoyens à acheter, consommer et gaspiller toujours plus. Vive la sur-consommation de la population et le gaspillage de son argent au profit des plus riches, pour des achats inutiles voire néfastes pour la santé des Réunionnais ! Voilà le mot d’ordre officiel à faire passer dans la tête des citoyens, y compris les enfants.
En même temps, bien des reportages ont été consacrés aux repas de solidarité organisés par de nombreuses associations humanitaires dans toute l’île en faveur des personnes sans domicile fixe et autres Réunionnais privés par l’État de droits fondamentaux : le droit au travail, le droit à des moyens de vivre décemment etc.

Alors, certes, cela a donné lieu à une forme de reconnaissance légitime du mérite de tous ces militants bénévoles qui se dévouent de façon admirable à ces tâches solidaires, fraternelles, donnant quelques moments de bonheur à des malheureux de plus en plus nombreux.
Mais à quel moment les médias ont-ils analysé et dénoncé les causes de ce phénomène social aussi révoltant qu’injuste ? Presque jamais. Quasiment pas un seul mot pour s’attaquer à la politique réactionnaire, discriminatoire, inhumaine et inégalitaire menée par le pouvoir UMP contre une grande partie du peuple réunionnais.

Non à l’apartheid social !

Et le plus scandaleux dans cette affaire, c’est ce qui s’est passé à Saint-André vendredi dernier, lorsque le roi de la fraude à La Réunion est allé « apporter son soutien à Patrick Savatier pendant la distribution organisée à la veille de Noël par Momon papa lé là », selon "le Quotidien" d’hier.
Voilà un sénateur UMP, qui a toujours combattu le droit des Réunionnais à l’égalité sociale avec les métropolitains, qui a soutenu l’État raciste de l’apartheid en Afrique du Sud, qui soutient à fond la politique de casse sociale de Sarko-Fillon et qui va soutenir un soi-disant « homme de cœur », candidat dans le 1er canton de Saint-André contre Michèle Caniguy, candidate de la majorité municipale, dont les actions au service des plus pauvres sont considérables, malgré l’insuffisance de plus en plus grande des aides de l’État.
Mais peut-être que M. Savatier n’a pas assez profité personnellement de ces soutiens de la Commune aux plus pauvres ; d’où son opposition à la municipalité dirigée par Éric Fruteau et le soutien qu’il reçoit de l’ancien maire et sénateur sarkozyste… Le patron de Momon papa lé là fait ainsi la démonstration que ses distributions de colis alimentaires — sans dénoncer les causes politiques de la misère à La Réunion — sont faites avant tout pour ses intérêts politiciens personnels.
En définitive, cette hypocrisie du couple Vira-Savatier : quel mépris pour les plus pauvres ! Jean-Hugues Ratenon, responsable de l’Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté, a raison de lancer un appel « à la solidarité et à la responsabilité » et au « refus de l’apartheid social ».

L. B.


Kanalreunion.com