Edito

L’ignorance du maire de Saint-Paul et son équipe ou l’incapacité à anticiper les risques pour la Collectivité et le futur

J.B. / 24 juillet 2013

Pierre Thiébault est conseiller municipal communiste à Saint Paul, élu en 2008. Devant les agressions du maire contre le PCR, il a choisi son parti au lieu de cautionner les agissements d’une profiteuse. Il a démissionné de ses missions, mais il a continué à servir la population saint-pauloise avec vigilance.

En particulier, il a demandé au Conseil municipal de ne pas engager la Commune en caution à 100% d’un emprunt effectué par la SEDRE auprès de la Caisse des Dépôts, sur une durée de 40 ans. C’est un emprunt pour réaliser un petit lotissement de logements sociaux. Or, la Caisse des Dépôts, c’est l’Etat. Elle ponctionne l’argent des carnets d’épargne pour le refiler aux opérateurs de logements sociaux.

On apprend que la Caisse des Dépôts a été appelée par le précédent gouvernement français au sauvetage de la Banque Franco-Belge DEXIA, qui est en faillite depuis 2009. Dans un rapport publié le 18 juillet, la Cour des Comptes souligne que ce « sauvetage raté » a déjà coûté à l’Etat la bagatelle de 6,6 milliards d’euros qui se répartissent ainsi : 2,7 milliards sortis directement des caisses de l’Etat et 3,9 milliards fournis par la Caisse des Dépôts, institution 100% Etat. Et, il semble que ce n’est pas fini.

Les inquiétudes se sont aggravées. C’est l’annonce que la faillite de la ville de Détroit, aux Etats Unis, va entraîner la Banque DEXIA dans la tourmente pour un montant de 100 millions de perte irrécupérable. Une semaine auparavant, une négociation avait abouti à un accord sur un remboursement de 75% des dettes. Mais c’était trop tard, la situation de la ville était déjà trop grave.
Ces pertes successives portant sur des sommes importantes doivent être comparées avec la caution accordée par la ville à un emprunt provenant de la Caisse des Dépôts. C’est proprement scandaleux que la Commune de Saint-Paul accorde une caution dans de telles conditions. La Mairie se met à plat ventre devant un agent financier, où la première des qualités n’a pas été la vigilance.

A la vue de ces informations, Pierre Thiébault a dévoilé soit l’ignorance du maire et son équipe, soit son incapacité à anticiper les risques pour la Collectivité et le futur.

J.B.


Kanalreunion.com