Edito

L’indécence

J.B. / 2 mars 2012

Il y a bien quelque chose d’indécent dans cette société où tout le monde fait comme si c’est naturel. L’injustice, les inégalités et le mépris sont trop facilement placardisés jusqu’au moment où l’actualité nous ramène à la réalité.

Il y a les dizaines de jeunes condamnés à de la prison ferme et jetés au cachot sur le champs. Le journal "Le Monde" a consacré un article à cet abus de sanction sans commune mesure avec le contexte. On voudrait que l’exaspération éclate une nouvelle fois en révolte qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Si la justice existe, il faut libérer au plus vite ces personnes : ce serait un geste d’apaisement et une marque de considération qui fait tant défaut dans notre société.

Il y a la différence de traitement entre des personnes qui perçoivent un supplément de revenu et les autres. Comment peut-on accorder 53% de plus à certains et rien pour les autres ? Quand on sait que l’État qui fixe le montant des revenus, on est sidéré devant tant de désinvolture de la part du gouvernement qui organise ce genre de discrimination, cet « apartheid social » comme dit Paul Vergès. On croyait avoir tout vu !

Et voilà pas qu’on apprend que certains footballeurs perçoivent un revenu qui dépasse 1 million d’euros et qui se plaignent de la proposition de Hollande de taxer à 75% la tranche supérieure à un million. Des âmes bien intentionnées annoncent même que la France risque de subir une pénurie de footballeurs de talents. Rien que ça !

Ceux qui soutiennent les sportifs dénoncent le prélèvement de 75%. Car au fond, ils disent que c’est pour la bonne santé de la France. Ceux qui soutiennent les indexés ne disent pas un mot de solidarité avec les laissés pour compte. Enfin, ceux qui vivent de minimas sociaux devront supporter le regard des autres. Tous les privilégiés regardent avec mépris les indexés qui, à leur tour, méprisent les plus faibles.

Dans ces conditions, qu’y a-t-il de plus normal quand le PCR réclame 200 euros en faveur des plus pauvres. Or, on entend ici et là des sarcasmes nourris par l’ignorance.
Que ceux qui ont d’autres solutions les mettent sur la table. C’est urgent.

J.B.


Kanalreunion.com