Edito

L’information routière tronquée par mauvais temps

J.B. / 13 mars 2015

Ce n’était qu’une grosse pluie qui a bien arrosé l’ensemble de l’île. Il était temps : les nappes souterraines ont été réapprovisionnées et la sécheresse a été atténuée. Comme toujours, en pareilles circonstances, on compte aussi les dégâts. C’est à ce moment que les médias se trompent en fournissant des informations insuffisantes ou tronquées sur le réseau routier.

Tout est focalisé sur la route du littoral fermée pour cause d’éboulement. Or, pour les gens qui empruntent la route de Cilaos et de Salazie, leur préoccupation est aussi importante que ceux qui utilisent la route du littoral. Ceux qui traversent habituellement la rivière Saint-Etienne ou la rivière de Sainte-Suzanne sont quasiment paralysés. Et ne parlons pas de l’aggravation permanente de la circulation dans l’Est.

Pour ne prendre que les points sensibles ci-dessus, combien coûtent les remises en état des voiries ainsi que les solutions définitives. Comme les recettes du fonds routier ne sont pas extensibles, comment les repartir sur l’ensemble du territoire sachant que tout le monde doit se déplacer ? Il n’est pas juste de tout mettre sur un seul endroit, en l’occurrence la route du littoral.

Sur ce dernier cas, on pourrait même dire qu’il faudrait traduire les élus et les professionnels qui ont réalisé de juteux profits devant les tribunaux, car ils ont assuré qu’il n’y aurait pas de problèmes. Ils étaient bourrés de certitudes, autant que ceux d’aujourd’hui qui veulent construire une troisième version, en mer, à coup de milliards. Quel gaspillage des fonds publics !

Entre temps, le parc automobile augmente de 20 000 unités par an. Les défis à relever condamnent la concentration des moyens financiers en un seul lieu. L’éboulement est un phénomène naturel. Ses conséquences devraient conduire à supprimer cette liaison coincée entre l’océan et la falaise. Aller plus loin dans la mer pour éviter la falaise relève de la politique de Gribouille. Voilà pourquoi les médias de masse devraient faire réfléchir les Réunionnais au lieu de tromper les gens indéfiniment par des informations tronquées.


Kanalreunion.com