Edito

L’irresponsabilité politique des élus américains

J.B. / 1er août 2011

Le monde entier retient son souffle à l’approche de la date fatidique du 2 août. Ce jour-là, les États-Unis ne seront peut-être plus en mesure d’honorer leurs dépenses arrivées à échéance. Ce que les experts appellent, par euphémisme, un « défaut de paiement ». Les fonctionnaires, les retraités, les bénéficiaires des aides sociales seront très affectés.

Le déficit du budget américain est en augmentation de 2.400 milliards de dollars. Le pouvoir compte couvrir cette somme par l’emprunt ; mais le plafond autorisé est déjà atteint. Il correspond à un déficit cumulé de 14.300 milliards de dollars. Les élus doivent donc donner leur accord pour couvrir le supplément, ce qui consiste à relever le niveau de leur capacité d’emprunt.

Mais Républicains et Démocrates se déchirent sur les conditions de redressement de la situation. En fait, les enjeux des élections présidentielles de 2012 sont venus polluer le débat et compliquer la sortie de crise.

Les conséquences seront beaucoup plus graves que lorsque le gouvernement américain a organisé la faillite de la banque Lehman Brothers, en 2008, et qui a entraîné une réaction en chaîne sur toutes les places boursières. Le FMI a déjà tiré la sonnette d’alarme ; les pays émergents s’inquiètent pour leur réserve en dollar dont la valeur accumulée risque de fondre comme neige au soleil ; les agences de notation menacent de dégrader la note AAA attribuée généralement aux États-Unis, car l’investissement y paraît aujourd’hui de plus en plus risqué.

Ce désordre mondial relève de la responsabilité totale des élus américains, républicains et démocrates confondus, qui s’avèrent être, en définitive, de véritables apprentis sorciers.

Depuis un demi-siècle, ils ont soumis les peuples du monde entier à leurs intérêts et utilisé la répression pour mater les résistances. Mais tout a un prix. Seulement, sur la dernière période, la guerre de l’Irak, engagée à partir d’un véritable mensonge, a déjà englouti 3.000 milliards de dollars, l’engagement en Afghanistan 1.000 milliards. Malgré des échecs évidents, le "grand démocrate" Obama engage son pays dans le renversement des gouvernements arabes, mais se heurte à une résistance imprévue en Libye. Pendant ce temps, des millions d’affamés souffrent de la sécheresse, appellent au secours…

L’irresponsabilité des élus américains s’étale au grand jour.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • la roue va finir un jour par tourner et ce jour-là c’est peut-être demain
    dire que les pauvres sont moins idiots que ces gens-là qui se croient tout permis, qui vivent nettement au dessus de leurs moyens, qui se croient maîtres de l’univers et qu’en fait dépensent ce qu’ils n’ont pas, tout finit par se savoir et tout a un prix
    cinquante ans qu’ils mènent le monde au bout "du nez" cinquante ans ce n’est pas cinquante jours ou cinquante mois vous vous rendez compte cinquante fois douze mois ; trop c’est trop
    et maintenant pour renflouer leur caisse ils sont prêts à quoi encore
    à tuer qui ?
    que dieu nous vienne en aide
    sinon l’homme finira par détruire l’homme par appât du gain , de l’argent, du pétrole, de l’or, de l’argent, du sexe, de la drogue, du mépris
    dieu merci internet existe et tout se sait sur cette toile mondiale
    vive la technologie utilisée à bon escient
    faîtes tout ce qui est en votre pouvoir pour arrêter enfin cette machine diabolique, infernale et puissante dans le mal mais puissante quand même
    je n’ai pas peur de l’écrire ou de le dire pourtant moi je suis une femme seule
    et vous donc ne restez plus cloîtré chez vous à attendre que ça tombe du ciel un remède miracle, aide-toi et le ciel t’aidera
    au boulot donc

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Est-ce que vous pensez que les américains se soucient véritablement du reste de monde. A part le haut de leur nombril. Bon mais très vite il vont trouver un autre pays pour y faire une guerre, y vendre leurs armes, y récupérer les richesses et ainsi va le monde. Il faut que l4amrique arrête d’être le tehrmometre du monde...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com