Edito

L’UMP et Sarkozy dans la tourmente à la veille des Sénatoriales.

J.B. / 13 septembre 2011

L’université d’été de l’UMP devait être une grande opération médiatique pour vanter l’Unité au sein de l’UMP et la politique actuelle, dernière ligne droite avant les sénatoriales. C’était une commande de Sarkozy.

Tout s’écroule.

Il y eut l’épisode Raffarin qui pestait contre l’augmentation de la TVA sur les parcs à thèmes. Sarkozy a vite retiré la mesure dans le but d’éviter la propagation de la division. Peine perdue. Patrick Devedjian, ancien secrétaire général de l’UMP, a été plus direct en proclamant que son parti n’avait pas de projet ! Il y eut la publication de la liste de Charon aux sénatoriales à Paris et ses propos sur sa collègue Jouanno, tête de liste UMP. Chez nous, à La Réunion, 2 adhérents à l’UMP conduisent chacun une liste aux sénatoriales : Virapoullé, le sortant, et Michel Fontaine qui tire la charrette de Jacqueline et Com’Com.

Voilà l’unité tant proclamée pour tenter de sauver Sarkozy et sa politique désastreuse.

Guéant, ministre de l’Intérieur, fait les yeux doux à Marine Le Pen en épousant ses idées racistes. Il s’attaque pêle-mêle aux Roumains de France, puis aux citoyens français d’origine comorienne qui, selon lui, seraient responsables de l’augmentation de la violence. Rien que ça ! Il s’attire des volées de bois verts jusque dans l’UMP. Ainsi, Gaudin, sénateur-maire de Marseille a dénoncé ses propos et lui demande de publier ses statistiques qui justifient ses diatribes anti-comoriennes !

Toute cette cacophonie arrive en pleine accélération de la crise de la dette en Europe et la divergence Franco-Allemande sur le rôle de la Banque Centrale européenne. Ce qui a conduit à la démission de son économiste en chef. Désormais, l’Europe est divisée en 2 camps : les États qui veulent se débarrasser de leur déficit national et le refiler à la Banque européenne et les autres qui soulignent que la règle d’or de la BCE ne permet pas d’acheter des actifs pourris souverains. Et, c’est la débandade sur les places boursières.

L’Unité Franco-Allemande a volé en éclat. Sarkozy, d’ordinaire si prompt à communiquer, est totalement aphone, en ce moment. Ici, le silence de l’UMP a contaminé Com’Com qui ne fait rien pour expliquer la crise et sauver son Président. Peut-être compte-t-il sur Michel Vergoz pour lui faire une petite place au soleil en cas de changement de gouvernement ? Leurs connivences aux Régionales n’ont pas empêché la tête de liste socialiste de déclarer qu’aux Sénatoriales, il conduit la seule liste de gauche ! Quelle pureté autoproclamée… !

À la veille des Sénatoriales et, en pleine tourmente financière, Sarkozy n’en demandait pas tant !

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La droite unie en metropole comme à La Réunion. C’est prendre les francais pour des ignards vraiment. On verra la position de SARKO et COPE contre VIRA... Ils ont bien sanctionné Charon, Non ??? Ils veulent bien éliminer Chirac (même ayant un pied dans la tombe), Devilpin, Borloo...Quelle exemple d’union de la droite !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • il ne faut pas faire confiance aux PS à la Réunion, celui-ci trahi ses électeurs de gauche en faisant le jeu de com.com ! mais cette fois-ci les Réunionnais ne se laisseront pas abusés une seconde fois, ilseront reconnaitre qui est la liste qui défend les interets du peuple et celle qui n’a qu’un objectf : les siens ! l’autre jour un ami ma répondu sur ce site qu’il fallait étre tous ensemble pour gagner, je lui ai répondu d’accord, mais qu’en ce moment le PS Réunionnais n’en prenait pas le chemein ! en 2 ans cela fait 2 fois qu’il rend service à l’UMP à la Réunion ! alors si aprés cela il dit que la seule liste de gauche c’est la leur, quel culot !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com