Edito

La fin des emplois aidés dans 14 mois

J.B. / 6 octobre 2017

JPEG - 101.6 ko
Manifestation de maires et d’élus contre la baisse des emplois aidés à La Réunion.

La question des emplois aidés étaient au programme du premier jour de la visite de la ministre des Outre-mer à La Réunion. Les emplois verts l’ont accueillie à l’aéroport. Une rencontre a ensuite eu lieu avec une délégation d’employeurs à la préfecture. À cette occasion, Annick Girardin a annoncé le déblocage de crédits pour financer 300 emplois supplémentaires cette année. Cela fait donc un total de 1447 alors que la veille, Brigitte Naze avait indiqué que les effectifs s’élèvent habituellement à 1800 personnes. De plus, la durée des contrats est ramenée à 6 mois, ce qui rend très difficile l’accès à la formation pour les bénéficiaires de ces emplois.

Quelques heures plus tard, la ministre avait rendez-vous avec une autre délégation d’employeurs : les maires. À la sortie de la rencontre, Stéphane Fouassin, président de l’Association des maires de La Réunion, a fait part de son pessimisme. En effet, les maires ne pourront pas compter sur des contrats supplémentaires cette année alors que le nombre est en diminution par rapport à 2016. Et surtout, Annick Girardin a annoncé la fin des emplois aidés pour 2019.

Il reste donc 14 mois à vivre pour le système des emplois aidés qui est, depuis le début des années 1970, un des principaux moyens pour assurer la paix sociale dans notre île. C’est donc la rupture avec une pratique traditionnelle de traitement social du chômage co-financé par l’État. L’échéance 2019 vient donc d’être révélée, il reste peu de temps pour assurer la transition. Plus que jamais, l’heure des propositions est arrivée.

J.B.