Edito

La France est-elle encore réformable ?

J.B. / 11 septembre 2014

La question mérite d’être posée, tellement les résultats des réformes ont conduit à aggraver la situation. Mais, surtout c’est au sommet de l’Etat que ça ne va pas du tout. C’est au cœur de l’organisation et de la prise de décision que plus rien ne fonctionne « normalement » alors que le Chef de l’Etat avait souligné qu’il sera un « président normal ». Nous atteignons, ainsi, un degré de déliquescence tout azimut. Les mécanos les plus aguerris ne semblent plus en capacité de colmater les brèches béantes.

Le Premier ministre pensait avoir trouvé la sérénité d’une équipe cohérente, en liquidant les fissures de la contestation. Il avait donc choisi les meilleurs éléments de son entourage pour constituer une équipe à toute épreuve. Et l’on découvre un vice caché chez Thévenoud, celui qu’il avait choisi pour assurer la fonction de Ministre au Commerce Extérieur. Valls est en colère. Il l’accuse de « désinvolture » car il fait « honte » à la gauche, la France et la République. Sur la lancée, il aurait pu ajouter son momon, son papa, son fanm qui a déjà perdu aussi son boulot au Sénat.

Au fond, Valls exprime le sentiment de quelqu’un qui a été trompé par celui en qui il a placé sa confiance. Comment ne pas élargir cette réaction légitime à l’ensemble des électeurs et électrices qui ont mis leur confiance dans un Président et son équipe, et qui depuis 2 ans et demi ne voit rien venir. Des millions de personnes souffrent en silence en estimant qu’elles ont été trompées. Non seulement la confiance est brisée, mais la politique qui est proposée aujourd’hui va aggraver leurs conditions de départ.

En tout cas, le peuple souverain ne leur a pas confié la tâche de faire le contraire de leurs engagements électoraux. S’il n’y a plus de respect envers la morale et envers le peuple, alors nous sommes bien au cœur d’une crise de régime politique qui tente de se maintenir par des actes d’autoritarisme. Hollande était à Saint-Louis, en 2012. Tous ses engagements ont été filmés. Il a même écrit 2 lettres en faveur du PCR. Revenons au respect de la parole donnée qui est un acte républicain majeur. C’est cela la confiance sinon la France n’est plus réformable.


Kanalreunion.com