Edito

La guerre ne résout rien, mobilisation pour la paix dans le monde

Témoignages.re / 27 décembre 2016

JPEG - 13.7 ko

Vendredi dernier, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté une résolution condamnant la politique coloniale de l’État d’Israël. Cette puissance nucléaire occupe depuis 1967 des territoires en toute illégalité. Plus grave, elle y construit des colonies de peuplement alors que le droit international prévoyait que la Palestine puisse accueillir deux États, un État israélien et un État palestinien. Cette condamnation du monde a suscité la colère des colonialistes au pouvoir en Israël. Aussitôt, ils ont joué aux victimes et ont annoncé leur volonté de continuer à refuser de se plier au droit international. Pourtant, les Nations Unies n’ont fait que souligner que l’usage de la force ne fait qu’aggraver les problèmes. Un rappel pertinent eu égard au contexte international.

En effet, l’Office international des migrants a rappelé la semaine dernière que près de 5.000 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée depuis le 1er janvier 2016. L’injustice d’une mondialisation dominée par le capitalisme pousse des millions de personnes à quitter leur pays pour rechercher une vie meilleure. Les guerres déclenchées depuis 2001 par la coalition conduite par l’armée des États-Unis ont bouleversé une région qui était déjà sous pression. Ceci a contribué à aggraver le problème des réfugiés.

L’arrivée au pouvoir de Donald Trump aux États-Unis n’est pas faite pour apaiser les tensions. Il a en effet promis une relance de la course aux armements. Les conflits actuels sont loin d’être réglés, et une politique étrangère encore plus agressive des États-Unis fait peser de graves menaces. N’oublions pas que c’est dans l’océan Indien que se situe la plus grande base militaire de l’armée des États-Unis en dehors de son territoire national. Elle est à Diego Garcia, et son implantation est responsable de la déportation de tout le peuple chagossien qui lutte depuis plus de 40 ans pour revenir dans son pays. C’est pourquoi la mobilisation doit encore être plus forte pour rappeler que la guerre ne résout rien. Seule la négociation permet d’arriver à des solutions durables qui font progresser tous les partenaires. C’est ce qu’a encore rappelé l’Accord de Paris sur le changement climatique.


Kanalreunion.com