Edito

La jeunesse a droit à la vérité

J.B. / 20 février 2013

En 2010, aux élections régionales la liste de l’Alliance conduite par Paul Vergès arrive en tête du premier tour, avec plus de 30% de suffrages. Une large coalition allant des indépendantistes à l’UMP, en passant par le PS, sans compter les traitres qui ont fondé le PLR, font campagne contre l’équipe sortante et permet à la liste UMP, classée seconde au premier tour, de sortir vainqueur du scrutin final. Confortablement installé, le nouveau président de Région va engager une politique de casse des grands projets et un gaspillage de l’énorme épargne laissée par son prédécesseur provoquant un chômage massif. Pour la seule année 2012, on dénombre 10.000 chômeurs supplémentaires inscrits à Pôle Emploi.

Pourtant, des signes d’exaspération se font sentir en ce début 2012. Dans un contexte de veille des élections présidentielles, éclatent, en février, des manifestations sociales des camionneurs auxquelles se joint au dernier moment la population. Cela dégénère, en particulier à Saint-Denis. Près d’une centaine de jeunes seront jetés en prison avec des peines graves et disproportionnées, le but étant d’intimider la jeunesse. La paix sociale est ainsi obtenue par la distribution de contrats aidés.

Le calme revient, dans l’indifférence générale des autorités qui se permettent de supprimer des milliers de contrats à la rentrée des classes. Les maires sont obligés de manifester leur mécontentement auprès de l’Etat. La rentrée n’a pas eu lieu dans la grande majorité des communes.
Par la suite, la rentrée aura quand même lieu dans un désordre indescriptible, car les maires sont obligés de redéployer du personnel et désorganiser les services.

Ces milliers de contrats manquants, et qui ont été supprimés sans concertation, ont constitué des pertes de ressources essentielles pour les gens dans le besoin. Même Yves Rochoux, professeur d’économie à l’Université déclarait juste après la rentrée des classes que le début de cette année allait être explosif. Nous y sommes.

Pendant ce temps, les 7 députés font le va-et-vient entre La Réunion et Paris. Que font-ils depuis 8 mois ? Ils ont réclamé les suffrages des électeurs en promettant de leur fournir du travail. Qu’ils assument maintenant. La jeunesse a droit à la vérité.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • TEGO a lu l’article ci-aprs sur le mal tre de la jeunesse mais le 10 Mai 1981 avec l’lection d’ un Prsident de Gauche est pass par l , l’assistanat en 1988 ( Mitterrand - Rocard ) , le plongeon conomique en 1997 ( cohabitation Chirac-Jospin ) gure mieux avec SARKOZY en 2007 et on dcouvre l’H20 tide avec Hollande Mai 2012 , le capitaine pdalo . Que devenons faire ... Ben c’et se mettre autour d’une table de la Gauche , au Centre , de la Droite Dpartementaliste et construire un projet et pourquoi pas un Collectif en se penchant sur une nouvelle gouvernance " Une Collectivit Unique " ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com