Edito

La jeunesse réunionnaise trahie

J.B. / 26 janvier 2013

Il y a bien quelque chose de malsain dans cette société réunionnaise où l’élite dirigeante étale au grand jour son vrai visage : la trahison du peuple et de sa jeunesse !

Lors de la présentation de ses vœux, le Préfet a évoqué les emplois d’avenir. On peut lire dans le dossier des précisions sur le dispositif ainsi que sur les bénéficiaires potentiels en ces termes : «  les principaux bénéficiaires de ce dispositif sont les jeunes de 16 à 25 ans pas ou peu diplômés et pour La Réunion, les jeunes ayant atteint le niveau du premier cycle de l’enseignement supérieur et confrontés à des difficultés pour accéder à l’emploi  » . C’est ainsi qu’il a annoncé qu’en 2013, il pourrait être créé 5.000 contrats, à La Réunion.

Fin août, 28.000 jeunes Réunionnais âgés de 16 à 25 ans étaient inscrits à Pôle emploi. Si 5.000 d’entre eux auront un contrat, 23.000 resteront sur le bord du chemin. Que propose le pouvoir pour ces 82,2% ?

L’autre dispositif gouvernemental vient d’être voté, il s’agit des contrats de génération. L’objectif est de concilier les générations à l’intérieur des entreprises entre jeunes et séniors. Des correctifs seront prévus si l’entreprise possède plus ou moins de 300 personnes. Combien de jeunes seront concernés à La Réunion ? Très peu.

La raison est simple : 9 entreprises sur 10 possèdent moins de 10 salariés et plus de 90% des entreprises nouvellement créées se font sans salarié. La compétitivité des entreprises réunionnaise a écrémé les travailleurs et, désormais, la productivité par actif employé à La Réunion dépasse celle de la France dans beaucoup de secteurs.

À Paris, ils ont l’art de regarder notre situation à partir du prisme déformant des réalités françaises. À moins que dans certains milieux, on ait décidé de sacrifier 24.000 jeunes. Mais, le pire c’est : qui fera le tri pour attribuer un contrat, quand on se félicite d’avoir donné à 17% des jeunes, mais dans les faits, on en a exclu 83% ?

C’est pourquoi, seule une assemblée réunionnaise pourra prendre des dispositions audacieuses pour enrayer ce fléau. Le Réunionnais doit affirmer sa volonté de prendre des responsabilités pour son peuple, et non pas tenter de singer ce qui se passe ailleurs.

Ary Yee Chong Tchi Kan


Kanalreunion.com