Edito

La leçon de l’Espagne et de la Grèce : La pa assez ! Met encore !

J.B. / 22 novembre 2011

L’actualité en Europe est marquée par la victoire sans bavure de la droite espagnole et la défaite sans appel du Parti Socialiste qui dirigeait le gouvernement. Il y a 2 semaines, c’est en Grèce que le gouvernement socialiste a constitué une coalition avec le parti de la droite et de l’extrême droite. Dans les deux cas, ce sont les conséquences de la crise de l’endettement qui ont mis en difficulté les partis au pouvoir.

Mais il y a un paradoxe : alors que le peuple manifeste contre les plans d’austérité imposés par les socialistes, les nouvelles autorités ont annoncé leur volonté d’accentuer encore plus les mesures de réduction du déficit public. La population semble cautionner la rigueur. La pa asssez ! Met encore !

L’autre hypothèse pourrait témoigner de la perte de confiance dans l’idéologie et les valeurs de leurs dirigeants politiques. En votant socialiste, le peuple n’avait pas voté pour une politique dictée par la puissante finance internationale. Face aux difficultés réelles, les dirigeants socialistes sont apparus comme des serviteurs zélés de l’ultra-libéralisme. Dans ces conditions, le peuple fait confiance à l’original (la droite) plutôt qu’à la photocopie (les socialistes).

En regardant de près, cela renvoie au débat ouvert ici, à La Réunion, par Michel Vergoz, dirigeant socialiste. Les électeurs socialistes et de l’Alliance auraient apprécié connaître son opinion sur l’attitude des socialistes en Grèce et en Espagne. Est-ce que sa théorie sur « le zembrocal avarié » s’applique en Grèce, là où les socialistes ont ouvert le gouvernement à la droite et à l’extrême droite ? Comme, il s’est félicité de la politique de Didier Robert de démolition des projets, et que, ce dernier a déclaré qu’il soutiendra Sarkozy et sa politique de rigueur, le socialiste Vergoz pourrait-il expliquer à la population sa propre logique ?

Sans nul doute, la leçon d’Espagne mettra les socialistes français sous la pression avant les élections.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • comment croire que les Espagnols qui ralaient contre les plans de rigueur des socialistes ont voté à droite ? CETTE DROITE a peine élue a bien dit qu’elle appliquerait les ordres de l’EU et du FMI !!c’est à dire un nouveau tour de vis pour la population ! c’est impensable, les peuples sont-ils devenu fous ? ou inconscients ??? aprés ils iront manifester dans les rues contre l’austérité !cela sera trop tard !! la solution aurait été de ne pas voter car socialistes et droite avaient le méme programme !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com