Edito

La négation de la société réunionnaise

Manuel Marchal / 31 décembre 2010

Selon l’INSEE, 8% des Réunionnais sont des francophones exclusifs. Pourtant, c’est sur la base de ces 8% que tout est construit à La Réunion. Tout ce qui constitue la réalité de 92% de la population est nié.
Ainsi, dans l’Éducation nationale, la langue d’enseignement est celle parlée exclusivement par 8% de la population. Le français n’est pas appris, il est la langue avec laquelle tous les élèves doivent apprendre. Le système est construit comme si le français était la langue de 100% de la population, or, ce n’est le cas exclusivement que pour 8%. Avec un tel écart de la réalité, il est possible d’arriver à un calendrier scolaire où, cette année, les vacances d’hiver durent plus longtemps que celles d’été, alors que nous vivons dans une île au climat tropical.

Tout construire sur la base de la réalité linguistique de 8% de la population, cela a d’importantes conséquences. Cela entraine des réactions visant à refuser la réalité d’un peuple réunionnais, et dans des termes quelques fois injurieux comme le fameux « créole KK » de la présidente de l’IRT, ou comme l’étude stigmatisant les Réunionnais diffusée sur le site de l’Île de La Réunion Tourisme.
Cette construction sur la base de 8% de la population explique aussi pourquoi chaque année, des centaines d’enseignants sont mutés de France vers La Réunion alors que des enseignants réunionnais sont envoyés à 10.000 kilomètres.

64 ans après l’abolition du statut colonial, force est de constater une négation de la société réunionnaise. Tout ce qui peut contribuer à sortir de cette impasse est fermement combattu par ceux qui tirent leurs intérêts du non-développement. Il suffit de constater que la première décision prise par la nouvelle Direction de la Région a été de stopper le projet de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Ce projet avait pour objectif d’aider les Réunionnais à aller de l’avant, en s’appuyant sur la réalité et l’Histoire de 100% des Réunionnais.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Monsieur Merci de nous avoir dit : seul 8% d’entre nous parle le français dans leur vie de tous les jours. Oui merci. Une vérité qui vous éblouit et qui doit non pas fermer nos yeux mais bien au contraire les ouvrir...et vous nous avez donné le signal.
    Une langue n’est belle que si le peuple l’appropie. Une langue est une vrai langue que si le peuple - 82 % des Réunionnais- fait d’elle le moyen de communication de tous les jours. Les femmes, les hommes communiquent entre eux grâce à la langue qu’ils reconnaissent être utile dans leur vie . Se comprendre...
    Je voudrais aussi remercier une fois encore Justin, mon professeur à distance de cette belle langue : la langue réunionnaise. Quel bonheur de pouvoir enfin apprendre à mon âge-68 ans- cette langue que j’ai entendue lorsque ma Maman m’a dit "maintenant tu es assez grand pour sortir de ta cachette , mon ventre." Ma langue maternelle. Quelle belle langue.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bravo Mr Aimé TECHER A.O.M. pour votre commentaire sur ces 8% de francophones exclusifs à la Réunion.

    Il y a eu, en 2010, l’affaire Copy qui traitait des étudiantes de :"putes et que c’etait comme ça qu’il fallait faire".

    Il y a eu, en 2010, toujours, un proviseur du Sud, a propos de notre langue ou langage, qui déclara : "qu’il n’enseignerait pas cette MERDE dans SON établissement".

    Ne pourrait-on pas s’appuyer, d’ailleurs, sur cet organisme qu’est l’INSEE pour déterminer ceux qui ne peuvent rester ici par faute d’écarts ou non de langage.

    Car comment se faire comprendre si au départ on ne veut rien comprendre.

    "KOMAN OU Y VEUT QUE LE PAYS Y DéVELOPPE ??????"

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Monsieur Andrun,

      A mon tour de vous remercier.
      Les Maîtres de ce monde qui nous gouvernent ne veulent surtout pas que le Peuple communique. Que le Peuple apprenne.Que le Peuple...alors ces Maîtres et ses partisants cultivent ses herbes folles que sont : la haine, le mépris, la comdamnation, le racisme...Ils veulent faire de nous des personnes qui consomment sans réfléchir. Ils veulent faire de nous des lecteurs passifs. ILs veullent faire de nous des procureurs...et j’enpasse. Alors Résistons. La première résistance c’est défendre partout ce bel outil de communication qu’est notre Belle Langue. Le deuxième axe de Résistance c’est de se connaître : Un grand philosophe grec disait :" connais-toi d’abord et puis tu aimerais le Monde entier". Comme il a eu raiosn...et pourtant depuis .
      Se connaître c’est se respecter. Si demain vous vous respectez, aprés demain vous respecterez votre voisin , ces jeunes, ces femmes... enfin ces êtres humains.
      Bonne Année et que ce monde soit plus tolérent.

      Aimé TECHER

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • kosa zot i amten po totos se didié robert la , si li vien dan Paris li croiz a mwen , mi dia zot tout swit : farérol ek li y sa ging galo ! zot va war si ban kaf lé obilzé koz fransé !
    mi koz set men la envi : en glé kan mwen la envi, espagol kan mwe la envi, fransé kan mwen la envi, sinoi kan mwe la envi, zarab kan mwen la envi, kréol antillé kan mwen la envi et sé pa in ti ggin kom DIDIER ROBERT i sa enpes a mwen koz kom mi vé ek la lang mi vé !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com