Edito

La parole donnée respectée

Témoignages.re / 20 avril 2012

Depuis le début de la semaine, les ralliements à François Hollande se multiplient. Plusieurs anciens ministres de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ont dit qu’ils vont voter pour le candidat soutenu par le PCR. Il y a notamment Brigitte Girardin, ministre de l’Outre-mer pendant plus de trois ans, Azouz Begag, Corinne Lepage, ou des symboles de l’“ouverture” comme Fadéla Amara ou Martin Hirsch. Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture de Chirac, était même au meeting de François Hollande devant le château de Vincennes dimanche dernier.

À La Réunion, l’écart en faveur de François Hollande sera encore plus grand qu’en France. Cela est dû en particulier à une spécificité : le candidat s’est engagé pour un plan de développement. Cela est notre singularité, nous sommes la seule région dans ce cas et c’est le résultat de la démarche du Parti communiste réunionnais.
L’autre différence, c’est l’engagement loyal du Parti communiste réunionnais dans la bataille pour que François Hollande batte Sarkozy. Ceci permet au candidat d’envisager la majorité absolue dès le premier tour dans notre pays, avant un score supérieur à 70% au second.

C’est donc l’avenir de La Réunion qui est au cœur des enjeux du vote de dimanche. Et celui qui a décidé de s’engager pour soutenir une stratégie de développement de notre pays pourrait donc obtenir dans notre île son meilleur résultat de toute la République.
Cela sera sans nul doute un signal très clair. Le PCR a été fidèle au principe du respect de la parole donnée, ce qui permet au candidat François Hollande d’espérer obtenir un triomphe à La Réunion.

J.B.


Kanalreunion.com