Edito

« La pauvreté s’est accrue surtout dans l’Union européenne »

J.B. / 19 mai 2016

L’Organisation internationale du Travail a publié hier, 18 mai, un rapport intitulé « Emploi et questions sociales dans le monde 2016 ». Le point principal, c’est l’annonce qu’un des Objectifs du développement durable, l’éradication de la pauvreté d’ici 2030, sera difficilement atteignable à cause de la crise économique et de la hausse importante de la population mondiale. Voici quelques extraits du communiqué de l’OIT présentant les conclusions de ce rapport :

« Clairement, l’Objectif de développement durable qui vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde d’ici à 2030 est en danger », affirme le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder. « Si nous prenons au sérieux le programme de développement durable pour 2030, si nous voulons enfin mettre un terme au fléau de la pauvreté qui se transmet de génération en génération, alors nous devons mettre l’accent sur la qualité des emplois dans tous les pays. »

« A l’heure actuelle, si les pauvres forment 30 pour cent de la population mondiale, ils ne disposent que de 2 pour cent des revenus », fait remarquer Raymond Torres, Conseiller spécial de l’OIT sur les questions économiques et sociales. (...)

L’étude montre également que de hauts niveaux d’inégalités des revenus réduisent l’impact de la croissance économique sur la réduction de la pauvreté. « Cette conclusion nous indique qu’il n’est plus temps de réfléchir aux responsabilités des plus riches, qu’il s’agisse de nations ou d’individus, dans la perpétuation de la pauvreté. Accepter le statu quo n’est pas envisageable », ajoute Raymond Torres. (...)

La pauvreté a rapidement décliné dans les pays à revenu intermédiaire, en particulier dans la région Asie et Pacifique, mais dans une moindre mesure dans les pays à faible revenu, où 47,2 pour cent de la population vivent dans l’extrême pauvreté. Dans les pays développés, la pauvreté s’est en fait accrue ces dernières années, surtout dans l’Union européenne.

La récente détérioration des perspectives économiques en Asie, en Amérique latine, dans le monde arabe et dans les pays riches en ressources naturelles, a commencé à révéler la fragilité des progrès sociaux et d’emploi. »

Cette nouvelle étude souligne que les difficultés sont devant nous. Elles rappellent la faillite du modèle capitaliste. Il suffit d’un retournement de la conjoncture pour remettre en cause des décennies de progrès réalisés. Les pays riches sont touchés, et c’est en Europe que la pauvreté augmente le plus rapidement.

Ces données montrent un état du monde alarmant, alors qu’il va devoir faire face à une augmentation rapide de sa population, 2,5 milliards d’habitants supplémentaires en une génération. De plus, c’est durant cette période que les effets du changement climatique se feront ressentir toujours plus chaque jour.

La Réunion est particulièrement concernée par cette étude. C’est en effet le système de l’Union européenne qui s’y applique, or ce dernier est responsable de la plus forte augmentation de pauvreté dans le monde. L’intégration montre à nouveau ses limites, car ce système produit des inégalités. L’urgence d’une nouvelle politique se vérifie dans le monde et à La Réunion.

J.B.


Kanalreunion.com